NATIONS

UNIES

CERD

Convention internationale

sur l'élimination

de toutes les formes

de discrimination raciale

Distr.

GÉNÉRALE

CERD/C/338/Add.11

26 mai 2000

FRANÇAIS

Original : FRANÇAIS/ANGLAIS

COMITÉ POUR L'ÉLIMINATION DELA DISCRIMINATION RACIALE

EXAMEN DES RAPPORTS PRÉSENTÉS PAR LES ÉTATS PARTIESCONFORMÉMENT À L'ARTICLE 9 DE LA CONVENTION

Quinzièmes rapports périodiques des États partiesdevant être présentés en 1998

Additif

Saint-Siège

[20 août 1999]

TABLE DES MATIÈRES

Paragraphes Page

Introduction 1 – 23

Première partie

Généralités

I.NATURE ET FINALITÉ DU SAINT‑SIÈGE EN DROITINTERNATIONAL 3 – 44

II.STATISTIQUES RELATIVES AU TERRITOIRE,À LA POPULATION ET AUX CIRCONSCRIPTIONS ECCLÉSIASTIQUES 55

Deuxième partie

Renseignements relatifs aux articles 2 à 7 de la Convention

I.CADRE JURIDIQUE GÉNÉRAL INTERDISANT ET ÉLIMINANTLA DISCRIMINATION RACIALE 6 – 1528

A.Prémisses de caractère général 7 – 1028

B.Exposé de la doctrine qui fonde la législation canonique 11 – 1529

II.MISE EN ŒUVRE DES ARTICLES 2, 3, 5 ET 7 16 – 9130

Article 2 16 – 1730

Renseignements sur les mesures d'ordre législatif, judiciaire et administratif16 – 1730

Article 318 – 3330

Condamnation de la ségrégation raciale 18 – 3030

État des relations diplomatiques avec l'Afrique du Sud 31 – 3333

Article 534 – 4434

Le droit à un traitement égal devant les tribunaux 34 – 3634

Participation des fidèles à l'apostolat et aux charges ecclésiales 37 – 4435

Article 745 – 9136

Éducation et enseignement 45 – 8736

Information 88 – 9169

III.INITIATIVES DU SAINT-SIÈGE DANS LES CONFLITSETHNIQUES 92 – 10776

A.Les Balkans 92 – 9876

B.Le Rwanda 99 – 10778

Introduction

1.Le Saint-Siège soumet dans le présent document un nouveau rapport sur l'application des dispositions de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, conformément au paragraphe 1 de l'article 9 de cet instrument. Le rapport regroupe en un seul document les treizième et quatorzième rapports périodiques, qui devaient être présentés en 1994 et en 1996. Le rapport précédent (CERD/C/226/Add.6) a été examiné par le Comité pour l'élimination de la discrimination raciale le 5 août 1993 (CERD/C/SR.991 et 992).

2.En rédigeant le présent rapport, on a tenu compte, dans la mesure du possible, des directives concernant la forme et la teneur des rapports (CERD/C//70/Rev.3), ainsi que des demandes et des observations formulées par les membres du Comité à l'occasion de la présentation du rapport précédent et adoptées à la séance du 17 août 1993 (voir A/48/18, par. 278 à 305). Un certain nombre de documents ont été joints au présent rapport, afin de compléter les renseignements communiqués aux membres du Comité; ces documents peuvent être consultés dans les dossiers du secrétariat.

PREMIÈRE PARTIE

Généralités

I.NATURE ET FINALITÉ DU SAINT-SIÈGE EN DROIT INTERNATIONAL

3.Le Saint-Siège a signé le 21 novembre 1966 et ratifié le 1er mai 1969 la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 21 décembre 1965. Il n'a assorti sa ratification d'aucune déclaration ni réserve. Il n'a pas déclaré reconnaître la compétence du Comité pour l'élimination de la discrimination raciale aux termes du paragraphe 1 de l'article 14.

4.Le Saint-Siège s'est engagé, aux termes du paragraphe 1 de l'article 9, à fournir un rapport sur les mesures prises pour mettre en oeuvre la Convention. À ce sujet, le Saint-Siège souhaite rappeler ci‑dessous quelques points qui tiennent à sa nature propre de sujet de droit international :

a)En droit international, le Saint-Siège est un sujet souverain, doté d'une personnalité juridique originaire, non dérivée, indépendante de toute autorité ou juridiction;

b)Le Saint-Siège se définit, en droit interne de l'Église catholique, comme le gouvernement de l'Église universelle constitué par le Souverain Pontife et par les institutions qui procèdent de lui (Code de Droit canonique, can. 361);

c)Le Saint-Siège est aussi souverain de l'État de la Cité du Vatican. Cet État est doté de toutes les caractéristiques d'un État; il ne regroupe pas une société civile, mais une communauté de travail placée temporairement au service du Saint-Siège;

d)Historiquement, la personnalité internationale du Saint-Siège n'a jamais été confondue avec celle des territoires sur lesquels il exerçait une souveraineté étatique, tels que le Patrimoine de Saint-Pierre (ou "États de l'Église") de 754 à 1870 et l'État de la Cité du Vatican depuis 1929;

e)La personnalité internationale du Saint-Siège est antérieure à toute souveraineté territoriale, comme le montrent, par exemple, les années 1870 à 1929, entre la perte de ses États traditionnels et la création de l'État de la Cité du Vatican. Durant ces soixante années, le Saint‑Siège a continué à agir comme sujet de droit international en concluant des concordats et des traités internationaux avec un grand nombre d'États, en participant à des conférences internationales, en exerçant des missions de médiation et d'arbitrage, et en entretenant des relations diplomatiques actives et passives;

f)Le Saint-Siège, comme le précise l'article 24, paragraphe 2, du Traité du Latran de 1929, ne désire pas participer aux "compétitions temporelles entre États", tout en se déclarant prêt à apporter sa contribution lorsque les parties en litige font "un appel unanime à sa mission de paix, se réservant en chaque cas de faire valoir sa puissance morale et spirituelle";

g)Le Saint-Siège a le statut d'observateur auprès de l'Organisation des Nations Unies et de plusieurs institutions spécialisées et il est membre de l'Agence internationale pour l'énergie atomique depuis 1956;

h)Le Saint-Siège signe et ratifie des conventions internationales pour manifester l'appui de son autorité morale et encourager ainsi les États à y adhérer. Par exemple, en adhérant au Traité sur la non-prolifération nucléaire en 1971, le Saint-Siège a bien précisé : "Par cet acte, dicté par la conviction que les objectifs du désarmement et de la détente internationale qui inspirent le traité correspondent à sa propre mission de paix, le Saint-Siège veut apporter son appui et son encouragement moral aux dispositions du traité";

i)Le Saint-Siège, comme organe suprême de l'Église catholique, dispense un enseignement qui ne s'adresse pas seulement aux croyants catholiques, mais qui concerne aussi l'éthique humaine, personnelle, sociale et internationale. En effet, dans la tradition de l'Église catholique, les principes éthiques sont fondés en raison et s'adressent à l'universalité des hommes;

j)La vie internationale, comme le montre le développement des droits de l'homme, ne peut se passer de valeurs morales objectives communes. Le Saint-Siège, quant à lui, s'efforce de faire progresser les principes moraux et les conditions qui assurent la paix, la justice, le progrès social, dans le respect toujours plus effectif des droits de l'homme;

k)S'agissant de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, le Saint-Siège lui renouvelle d'autant plus volontiers son appui que l'Église catholique se fait un devoir d'enseigner l'égale dignité de tous les êtres humains, créés par Dieu à son image.

II.STATISTIQUES RELATIVES AU TERRITOIRE, À LA POPULATION ET AUX CIRCONSCRIPTIONS ECCLÉSIASTIQUES

5.On trouvera ci‑dessous, extraites de l'annuaire statistique intitulé Annuario statistico della Chiesa 1995, nombre de données, classées par grandes régions du monde et par pays, relatives à la "population" et à la structure ecclésiastiques.

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

AFRICA – AFRIQUE

AlgériaAlgérie

2 381 741

28 550

3

4

40

--

--

11

51

Angola

1 246 700

11 070

6 523

15

255

37

2 625

15

2 932

BeninBénin

112 622

5 560

1 198

9

141

27

1 541

18

1 727

Botswana

581 730

1 460

55

1

26

--

97

--

123

Burkina Faso

274 200

10 200

1 109

9

108

--

1 822

2

1 732

Burundi

27 834

5 980

3 594

7

118

--

1 291

--

1 409

CameroonCameroun

475 442

13 280

3 431

22

554

--

3 623

36

4 213

Cape VerdeCap-Vert

4 033

405

390

1

31

--

18

--

49

Central African RepublicRép. centrafricaine

622 984

3 310

622

7

112

--

1 587

4

1 703

ChadTchad

1 284 000

6 360

433

5

98

16

115

1

230

ComorosComores

2 235

650

5

1

3

3

1

--

7

Congo

342 000

2 590

1 259

6

102

88

45

55

290

Côte d'Ivoire

322 463

14 230

1 989

14

214

--

2 230

7

2 451

Djibouti

23 200

580

8

1

5

3

3

--

11

EgyptÉgypte

1 001 419

59 230

213

13

221

--

--

64

285

EritreaÉrythrée

134 700

3 582

126

3

94

--

--

50

144

EthiopiaÉthiopie

1 087 200

53 098

346

8

171

--

89

17

277

Gabon

267 667

1 320

655

4

65

--

21

--

86

GambiaGambie

11 295

1 120

27

1

14

--

37

2

53

Ghana

238 537

17 450

2 109

15

244

--

2 833

22

3 099

GuineaGuinée

245 857

6 700

129

3

35

--

28

33

96

Guinea-BissauGuinée Bissau

36 125

1 070

126

1

28

--

--

--

28

Guinea, EquatorialGuinée équatoriale

28 051

400

364

3

48

--

409

--

457

Kenya

580 367

30 520

6 367

22

548

--

5 227

47

5 822

Lesotho

30 355

2 050

726

4

76

--

360

--

436

LiberiaLibéria

111 369

2 760

99

3

50

--

120

4

174

Libyan ArabJamahiriyaJamahiriya arabe libyenne

1 759 540

5 410

40

4

2

--

28

--

30

Madagascar

587 041

14 760

3 134

18

279

16

6 599

12

6 906

Malawi

118 484

9 790

2 350

7

145

--

994

5

1 144

Mali

1 240 192

10 790

110

6

39

--

309

--

348

MauritaniaMauritanie

1 025 520

2 280

4

1

6

--

--

1

7

MauritiusMaurice

1 865

1 090

285

1

49

--

--

--

49

MoroccoMaroc

446 550

27 110

24

2

46

--

3

--

49

Mozambique

801 590

17 420

2 767

12

279

--

3 291

5

3 575

NamibiaNamibie

824 292

1 540

269

3

67

--

93

34

194

Niger

1 267 000

9 150

19

1

21

--

--

--

21

NigeriaNigéria

923 768

111 720

12 412

44

1 298

94

8 562

109

10 063

Réunion

2 510

650

574

1

76

--

60

--

136

Rwanda

26 338

7 950

3 642

9

127

--

236

123

486

Sahara, WesternSahara occidental

266 000

350

--

1

1

--

--

--

1

Saint HelenaSainte-Hélène

314

7

--

1

1

--

--

2

3

Sao Tomé and PrincipeSao Tomé-et-Principe

964

121

101

1

12

--

--

1

13

SenegalSénégal

196 722

8 350

396

6

89

242

37

--

368

Seychelles

358

77

69

1

17

--

--

--

17

Sierra Leone

71 740

4 510

135

3

37

15

901

6

959

SomaliaSomalie

637 657

9 250

--

1

1

--

--

--

1

South AfricaAfrique du Sud

1 221 037

41 240

3 030

27

731

48

2 400

49

3 228

SudanSoudan

2 505 813

28 100

2 279

9

103

--

607

47

757

Swaziland

17 364

910

48

1

14

--

150

--

164

Tanzania, United Republic ofRépublique-Unie de Tanzanie

945 087

30 340

7 355

29

771

5

5 098

136

6 010

Togo

56 785

4 410

956

7

111

--

1 313

2

1 426

TunisiaTunisie

163 610

8 900

20

1

14

--

--

--

14

UgandaOuganda

235 880

21 300

9 143

20

367

--

3 283

4

3 654

ZaireZaïre

2 345 409

43 900

22 310

47

1 191

56

8 909

37

10 193

ZambiaZambie

752 614

9 370

2 677

9

257

13

2 286

--

2 556

Zimbabwe

390 580

11 530

1 022

7

140

31

2 467

--

2 638

TOTAL AFRICATOTAL AFRIQUE

30 306 780

725 850

107 077

462

9 692

694

71 548

961

82 895

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

NORTH AMERICA - AMÉRIQUE DU NORD

BermudaBermudes

53

60

10

1

6

--

--

--

6

Canada

9 976 139

29 610

12 551

74

5 167

20

73

754

6 014

GreenlandGroënland

2 175 600

56

--

--

1

--

--

--

1

S. Pierre and MiquelonSaint-Pierre-et-Miquelon

242

6

6

1

3

--

--

6

9

United StatesÉtats-Unis

9 372 614

263 030

57 047

191

19 587

--

--

1 802

21 389

TOTAL NORTH AMERICATOTAL AMÉRIQUE DU NORD

21 524 648

292 762

69 614

267

24 764

20

73

2 562

27 419

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

CENTR. AMERICA/MAINLAND - AMÉRIQUE CENTRALE/CONTINENT

Belize

22 965

211

123

1

13

--

117

--

130

Costa Rica

51 100

3 330

3 009

6

249

--

--

537

786

El Salvador

21 041

5 770

5 399

9

292

--

--

54

346

Guatemala

108 889

10 620

9 045

15

407

--

1 126

1 072

2 605

Honduras

112 088

5 950

5 517

7

144

--

5

732

881

MexicoMexique

1 958 201

90 490

86 305

82

5 260

--

--

4 419

9 679

Nicaragua

130 000

4 540

4 047

8

205

--

685

69

959

Panama

77 082

2 630

2 276

8

172

9

108

96

385

TOTAL CENTR. AMERICA/ MAINLANDTOTAL AMÉRIQUE CENTRALE/ CONTINENT

2 481 366

123 541

115 721

136

6 742

9

2 041

6 979

15 771

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

CENTRAL AMERICA/ANTILLES - AMÉRIQUE CENTRALE/ANTILLES

Anguilla

96

7

--

--

1

--

--

--

1

Antigua and BarbudaAntigua-et-Barbuda

442

64

8

1

2

--

1

--

3

Aruba

193

70

56

--

8

--

--

5

13

Bahamas

13 878

280

47

1

29

--

41

22

92

BarbadosBarbade

430

260

10

1

6

--

--

--

6

Cayman IslandsÎles caïmanes

259

29

4

--

1

--

--

--

1

Cuba

110 861

11 040

4 701

10

252

--

--

418

670

DominicaDominique

751

72

57

1

17

--

39

--

56

Dominican RepublicRép. dominicaine

48 734

7 910

7 162

11

320

--

--

1 257

1 577

GrenadaGrenade

344

91

54

1

20

--

35

--

55

Guadeloupe

1 705

408

391

1

43

--

60

--

103

HaitiHaïti

27 750

7 180

6 255

9

237

--

--

941

1 178

JamaicaJamaïque

10 990

2 530

107

3

78

--

--

1

79

Martinique

1 102

397

351

1

47

--

--

2

49

Montserrat

98

12

1

--

1

--

--

--

1

Netherlands AntillesAntilles néerlandaises

800

200

152

1

29

--

--

18

47

Puerto RicoPorto Rico

8 897

3 670

3 034

5

353

--

--

536

889

Saint Kitts and NevisSaint-Kitts-et-Nevis

261

46

5

--

4

--

1

--

5

Saint LuciaSainte-Lucie

622

140

109

1

23

--

33

--

56

St. Vincent and the GrenadinesSaint-Vincent-et-les Grenadines

388

110

10

1

6

--

12

--

18

Trinidad and TobagoTrinité-et-Tobago

5 130

1 250

395

1

62

--

--

--

62

Turks and Caicos IslandsÎles turques et caïques

430

11

1

1

2

--

--

--

2

Virgin Islands (G.-B.)Îles vierges britanniques

153

11

1

--

2

--

1

--

3

Virgin Islands (USA)Îles vierges américaines

342

102

30

1

8

--

--

2

10

TOTAL CENTR. AMERICA/ ANTILLESTOTAL AMÉRIQUE CENTRALE/ ANTILLES

234 656

35 890

22 941

51

1 551

--

223

3 202

4 976

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

SOUTH AMERICA - AMÉRIQUE DU SUD

ArgentinaArgentine

2 766 889

34 770

31 546

68

2 480

--

--

6 514

8 994

BoliviaBolivie

1 098 581

7 410

6 636

18

520

--

--

259

779

BrazilBrésil

8 511 965

155 820

134 818

256

7 997

--

--

26 997

34 994

ChileChili

756 945

14 200

11 330

27

892

--

26

3 323

4 241

ColombiaColombie

1 138 914

35 100

32 260

69

2 955

3

476

814

4 248

EcuadorÉquateur

283 561

11 460

10 729

24

1 123

--

1 280

1 590

3 993

Falkland Islands (Malvinas)Îles Falkland (Malvinas)

12 173

4

1

1

1

--

1

--

2

French GuianaGuyane française

98 000

150

120

1

26

--

--

--

26

Guyana

214 969

830

88

1

30

--

57

--

87

Paraguay

406 752

4 830

4 531

14

293

5

40

1 155

1 493

PeruPérou

1 285 216

23 530

21 545

45

1 388

3

507

2 495

4 393

Suriname

163 265

420

91

1

30

--

116

--

146

Uruguay

177 414

3 190

2 473

10

229

--

--

557

786

Venezuela

912 050

21 640

19 922

35

1 101

--

210

1 499

2 810

TOTAL SOUTH AMERICATOTAL AMÉRIQUE DU SUD

17 818 694

313 354

276 090

570

19 065

11

2 713

45 203

66 992

TOTAL AMERICATOTAL AMÉRIQUE

42 059 364

765 547

484 366

1 024

52 122

40

5 050

57 946

115 158

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants (milliers)

Catholiques (milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

ASIA/MIDDLE EAST - ASIE/MOYEN-ORIENT

Afghanistan

652 090

20 140

--

--

--

--

--

--

--

CyprusChypre

9 251

740

11

1

13

--

--

1

14

Iran (Islamic Rep. of)Iran (Rép. islamique d')

1 648 000

67 280

13

6

18

--

--

10

28

Iraq

438 317

20 450

621

17

92

--

--

7

99

IsraelIsraël

20 770

5 540

90

9

74

--

--

5

79

JordanJordanie

97 740

5 440

66

1

62

--

--

1

63

LebanonLiban

10 400

3 010

2 026

24

1 032

--

--

46

1 078

Syrian Arab RepublicRép. arabe syrienne

185 180

14 190

295

18

200

--

--

34

234

TurkeyTurquie

780 576

61 640

30

7

50

--

--

5

55

TOTAL ASIA/MIDDLE-EASTTOTAL ASIE/MOYEN-ORIENT

3 842 324

198 430

3 152

83

1 541

--

--

109

1 650

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants(milliers)

Catholiques(milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

ASIA SOUTH EAST, FAR EAST – ASIE SUD‑EST, EST

ArmeniaArménie

29 800

3 760

141

1

18

--

--

--

18

AzerbaijanAzerbaïdjan

86 600

750

--

--

--

--

--

--

--

BahrainBahreïn

678

590

30

--

1

--

1

--

2

Bangladesh

143 998

120 430

231

6

73

--

349

30

452

BhutanBhoutan

47 000

1 640

1

--

1

--

--

--

1

Brunei DarussalamBrunéi Darussalam

5 765

280

8

--

3

--

--

--

3

CambodiaCambodge

181 035

9 840

20

3

--

--

35

--

35

China, MainlandChine continentale

9 560 175

1 199 074

--

--

--

--

--

--

--

China, TaiwanChine, Taiwan

35 961

22 426

300

8

446

--

304

17

767

GeorgiaGéorgie

69 700

5 460

100

1

25

--

--

--

25

Hong Kong

1 045

6 190

237

1

62

--

--

35

97

IndiaInde

3 287 590

935 740

16 016

133

7 247

128

16 443

1 503

25 321

IndonesiaIndonésie

1 904 569

193 750

5 380

35

991

24

7 218

85

8 318

JapanJapon

377 801

125 200

447

17

854

--

41

48

943

Kazakhstan

2 717 300

16 590

300

1

--

--

--

--

--

Korea, Dem. People's Rep. ofCorée, Rép. pop. dém. de

120 538

23 920

--

--

--

--

--

--

--

Korea, Republic ofCorée, République de

99 016

44 850

3 402

15

948

--

892

237

2 077

KuwaitKoweït

17 818

1 690

155

2

5

--

--

--

5

KyrgyzstanKirghizistan

198 500

4 670

26

--

--

--

--

--

--

Lao Peoples Dem. Rep.Rép. dém. pop. lao

236 800

4 880

36

4

31

--

84

--

115

MacauMacao

16

420

22

1

9

--

--

4

13

MalaysiaMalaisie

329 749

20 140

637

8

148

--

973

--

1 121

Maldives

298

250

--

--

--

--

--

--

--

MongoliaMongolie

1 565 000

2 410

1

1

--

--

--

--

--

Myanmar

676 552

46 530

538

12

252

--

246

2

500

NepalNépal

140 797

21 920

5

1

20

--

36

--

56

Oman

212 457

2 160

50

--

4

--

18

--

22

Pakistan

796 095

129 810

1 009

6

93

--

517

51

661

Philippines

300 000

70 270

58 735

80

2 525

--

1 489

4 742

8 756

Qatar

11 000

550

45

--

1

--

6

--

7

Russian Federation (in Asia)Féd. de Russie (d'Asie)

12 650 900

18 050

1 000

2

152

--

--

52

204

Saudi ArabiaArabie saoudite

2 149 690

17 880

645

--

5

--

15

--

20

SingaporeSingapour

618

2 990

132

1

30

--

--

--

30

Sri Lanka

65 610

18 350

1 210

11

373

--

755

89

1 217

TajikistanTadjikistan

143 100

5 840

32

--

--

--

--

--

--

ThailandThaïlande

513 115

59 400

247

10

312

25

433

15

785

Timor, EastTimor oriental

14 874

860

732

2

30

--

--

89

119

TurkmenistanTurkménistan

488 100

4 100

22

--

--

--

--

--

--

United Arab EmiratesÉmirats arabes unis

83 600

2 310

122

1

6

--

8

--

14

UzbekistanOuzbékistan

447 000

22 840

120

--

--

--

--

1

1

Viet Nam

329 556

74 540

5 921

25

2 122

--

1 954

433

4 509

YemenYémen

527 968

14 500

3

--

4

--

2

--

6

TOTAL ASIA SUD‑E, FAR E

40 567 784

3 257 850

98 058

388

16 791

177

31 819

7 433

56 220

TOTAL ASIA

44 410 108

3 456 280

101 210

471

18 332

177

31 819

7 542

57 870

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface(km2)

Habitants(milliers)

Catholiques(milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

EUROPE

AlbaniaAlbanie

28 748

3 440

541

7

99

--

--

--

99

AndorraAndorre

453

70

59

--

7

--

--

--

7

AustriaAutriche

83 853

8 530

6 677

12

3 037

--

--

1 244

4 281

BelarusBélarus

207 600

10 140

1 245

3

338

--

--

--

338

BelgiumBelgique

30 514

10 110

8 462

9

3 962

--

--

528

4 490

Bosnia and HerzegovinaBosnie-Herzégovine

51 087

4 480

769

3

284

--

--

10

294

BulgariaBulgarie

110 912

8 400

91

3

45

--

--

1

46

CroatiaCroatie

62 206

4 490

3 726

11

1 535

--

--

9

1 544

Czech RepublicRépublique tchèque

78 426

10 330

7 322

9

3 119

--

--

25

3 144

DenmarkDanemark

43 077

5 230

32

1

50

--

--

--

50

EstoniaEstonie

45 215

1 530

4

1

5

--

--

--

5

Faeroe IslandsÎles Féroé

1 399

47

--

--

1

--

--

--

1

FinlandFinlande

338 127

5 110

6

1

7

--

--

5

12

France

551 500

58 150

47 773

98

32 086

--

--

1 587

33 673

GermanyAllemagne

356 910

81 640

28 403

29

12 507

--

--

1 571

14 078

Gibraltar

6

27

23

1

5

--

--

3

8

Great BritainGrande-Bretagne

230 762

55 881

5 176

32

3 176

--

--

475

3 651

GreeceGrèce

131 990

10 460

61

11

65

--

--

35

100

HungaryHongrie

93 032

10 220

6 602

16

2 175

--

--

98

2 273

IcelandIslande

103 000

270

3

1

4

--

--

7

11

IrelandIrlande

84 405

5 959

4 474

26

1 359

--

--

35

1 394

ItalyItalie

301 268

57 190

55 599

228

25 769

--

--

6 013

31 782

LatviaLettonie

63 700

2 510

500

4

175

--

--

42

217

Liechtenstein

160

29

22

--

9

--

--

3

12

LithuaniaLituanie

65 200

3 710

3 119

6

666

--

--

80

746

Luxembourg

2 586

410

386

1

275

--

--

--

275

Macedonia (Former Yugoslav Rep)Macédoine (ex Rép. youg.)

40 887

4 400

63

1

25

--

2

--

27

MaltaMalte

316

378

347

2

80

--

--

2

82

Moldova, Republic ofRépublique de Moldova

33 700

4 340

15

2

7

--

--

--

7

Monaco

1

30

27

1

6

--

--

2

8

NetherlandsPays-Bas

40 844

15 450

5 709

8

1 718

--

--

108

1 826

NorwayNorvège

323 895

4 360

41

3

33

--

--

--

33

PolandPologne

312 677

38 590

36 853

43

9 514

--

--

777

10 291

Portugal

92 389

10 800

9 948

21

4 346

--

--

2 516

6 862

RomaniaRoumanie

237 500

22 680

2 654

12

1 799

--

--

14

1 813

Russian Fed. (in Europe)Féd. de Russie (d'Europe)

4 551 885

130 090

306

2

86

--

--

--

86

San MarinoSaint-Marin

61

25

24

--

12

--

--

--

12

SlovakiaSlovaquie

49 450

5 360

3 652

7

1 415

--

--

35

1 450

SloveniaSlovénie

20 248

1 980

1 654

3

797

--

--

53

850

SpainEspagne

504 782

39 210

36 956

68

21 641

--

--

4 312

25 953

Svalbard and Jan Mayen Is.Svalbard et Île Jan Mayen

62 422

--

--

--

--

--

--

--

--

SwedenSuède

440 945

8 830

165

1

40

--

--

--

40

SwitzerlandSuisse

41 293

7 040

3 266

8

1 668

--

--

270

1 938

Ukraine

603 700

51 640

5 752

14

3 323

--

--

141

3 464

YugoslaviaYougoslavie

81 376

7 931

446

5

214

--

--

5

219

TOTAL EUROPE

10 504 507

711 497

288 953

714

137 484

--

2

20 006

157 492

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface (km2)

Habitants(milliers)

Catholiques(milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

OCEANIA – OCÉANIE

AustraliaAustralie

7 687 033

18 050

5 102

32

1 426

--

--

112

1 538

Canton and Enderbury Is.Îles Canton et Enderbury

70

--

--

--

--

--

--

--

--

Cook IslandsÎles Cook

236

20

3

1

15

8

7

--

30

FijiFidji

18 274

796

79

1

34

--

--

3

37

Guam

541

136

115

1

23

--

3

--

26

Kiribati

728

74

39

1

22

--

--

--

22

MarianasMariannes

476

63

56

1

10

2

--

--

12

Marshall IslandsÎles Marshall

181

50

4

1

4

--

7

--

11

Micronesia, Fed. S.Micronésie, E. féd.

784

107

56

1

20

--

2

6

28

Nauru

21

7

3

--

1

--

--

--

1

New CaledoniaNouvelle-Calédonie

19 079

165

106

1

38

--

131

--

169

New ZealandNouvelle-Zélande

268 676

3 540

501

7

282

--

54

23

359

NiveNioué

260

3

--

--

1

1

--

--

2

PalauPalaos

459

16

8

--

2

--

1

6

9

Papua New GuineaPapouasie-Nouvelle-Guinée

462 840

4 070

1 425

18

380

--

1 783

72

2 235

Polynesia, FrenchPolynésie française

4 000

220

89

2

85

--

23

--

108

Samoa

2 831

166

37

1

27

--

--

--

27

Samoa, AmericanSamoa américaines

199

56

9

1

8

--

25

1

34

Solomon IslandsÎles Salomon

28 896

380

72

3

28

--

47

2

77

Tokelau IslandsÎles Tokélaou

12

2

1

1

2

--

--

--

2

Tonga

750

96

14

1

13

--

--

--

13

Tuvalu IslandsÎles Tuvalu

26

9

--

1

1

--

--

--

1

Vanuatu

12 189

159

26

1

18

--

--

--

18

Wake IslandÎle de Wake

8

--

--

--

2

--

--

--

2

Wallis and Futuna IslandsÎles Wallis-et-Futuna

200

15

15

1

5

--

--

11

16

TOTAL OCEANIA

8 508 769

28 200

7 760

77

2 447

11

2 083

236

4 777

TOTAL WORLD

135 789 528

5 687 374

989 366

2 748

220 077

922

110 502

86 691

418 192

POPULATION ET STRUCTURE ECCLÉSIASTIQUES

(au 31 décembre 1995)

Pays

Surface(km2)

Habitants(milliers)

Catholiques(milliers)

Circonscriptions ecclésiastiques

Centres pastoraux

Paroisse ou quasi-paroisse

Missions

avec un prêtre résident

sans prêtre résident

Autres centres pastoraux

Total

RÉCAPITULATIF

TOTAL AFRICA

30 306 780

725 850

107 077

462

9 692

694

71 548

961

82 895

TOTAL AMERICA NORTH

21 524 648

292 762

69 614

267

24 764

20

73

2 562

27 419

TOTAL CENT. AMER. MAINLAND

2 481 366

123 541

115 721

136

6 742

9

2 041

6 979

15 771

TOTAL CENT. AMER. ANTILLES

234 656

35 890

22 941

51

1 551

223

3 202

4 976

TOTAL AMERICA SOUTH

17 818 694

313 354

276 090

570

19 065

11

2 713

45 203

66 992

TOTAL AMERIQUE

42 059 364

765 547

484 366

1 024

52 122

40

5 050

57 946

115 158

TOTAL ASIA MIDDLE-EAST

3 842 324

198 430

3 152

83

1 541

109

1 650

TOTAL ASIA SOUTH-EAST, FAR EAST

40 567 784

3 257 850

98 058

388

16 791

177

31 819

7 433

56 220

TOTAL ASIA

44 410 108

3 456 280

101 210

471

18 332

177

31 819

7 542

57 870

TOTAL EUROPE

10 504 507

711 497

288 953

714

137 484

2

20 006

157 492

TOTAL OCEANIA

8 508 769

28 200

7 760

77

2 447

11

2 083

236

4 777

TOTAL WORLD

135 789 528

5 687 374

989 366

2 748

220 077

922

110 502

86 691

418 192

DEUXIEME PARTIE

Renseignements relatifs aux articles 2 à 7 de la Convention

I.CADRE JURIDIQUE GÉNÉRAL INTERDISANT ET ÉLIMINANT LA DISCRIMINATION RACIALE

6.Avant que de traiter de la mise en œuvre des articles 2, 3, 5 et 7 de la Convention, nous analyserons brièvement le cadre juridique général d'où il ressort que la discrimination raciale est interdite et éliminée et où sont encouragés et confirmés la reconnaissance, la jouissance ou l'exercice des droits de l'homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social, culturel et dans tous les secteurs de la vie publique.

A. Prémisses de caractère général

7.En ce qui concerne les renseignements concernant les mesures d'ordre législatif relatives à l'élimination de la discrimination raciale de la part du Saint-Siège, nous tenons à préciser que, s'il n'est pas possible de répondre dans l'ordre juridique à toutes les demandes spécifiques faites dans le document des "Principes directeurs" (CERD/C/70/Rev.3), il ressort à l'évidence de la nature même de l'Église catholique et de l'esprit de sa législation que la discrimination raciale est rejetée et condamnée et que l'Église a une attitude positive visant à favoriser l'intégration multiraciale.

8.En effet, il convient de rappeler un élément de grande importance juridique, à savoir que l'Église catholique est, de par sa nature et dans la réalité, universelle et par conséquent "l'Église [...] a le devoir et le droit inné [...] de prêcher l'Évangile à toutes les nations" (can. 747, par. 1). Sa législation concerne des personnes des divers continents et de races différentes, et elle établit de manière absolue l'égalité de tous les fidèles; elle protège efficacement et positivement la convivialité et l'intégration multiraciale, condamnant implicitement toute forme de racisme.

9.Sur la base de ce principe d'égalité fondamentale, les fidèles (la notion de fidèle coïncide avec celle de "sujet de droit" [can. 96] dans l'Église) ont les mêmes droits, les mêmes devoirs, et ils possèdent la même capacité juridique. Dans la législation canonique, la diversité ne résulte pas des différences de statut juridique des personnes dans leur être (principe de l'égalité juridique entre les sujets), mais de la condition juridique propre à chacun, en fonction de la diversité des vocations et de la différence des rôles.

10.L'Église catholique, dans la législation qui lui est propre, confirme clairement deux principes fondamentaux qui se présentent comme des mesures destinées à sauvegarder les principes exposés aux points 1 à 5 de l'alinéa A sous l'intitulé Article 2 au paragraphe 10 du document des "Principes directeurs" :

a)En premier lieu, l'Église catholique affirme son droit à défendre les valeurs et les droits fondamentaux (parmi lesquels figure évidemment la non-discrimination multiraciale) : "Il appartient à l'Église d'annoncer en tout temps et en tout lieu les principes de la morale, même en ce qui concerne l'ordre social, ainsi que de porter un jugement sur toute réalité humaine, dans la mesure où l'exigent les droits fondamentaux de la personne ou le salut des âmes" (can. 747, par. 2);

b)En second lieu, elle établit de manière explicite la prépondérance des obligations internationales contractées par les conventions que le Siège apostolique a souscrites avec les États ou d'autres sociétés politiques. En particulier, les conventions contractées par le Saint-Siège se situent à un niveau supérieur à la loi ordinaire, étant sauf le plein respect des domaines de sa propre législation "qui relèvent essentiellement de la compétence nationale" interne (domaine réservé) (par. 7 de l'Article 2 de la Charte des Nations Unies). Les conventions dont il est question deviennent des normes dans la législation du Saint-Siège : "Les canons du Code n'abrogent pas les conventions conclues par le Siège apostolique avec [...] les sociétés politiques et n'y dérogent pas; ces conventions gardent donc leur vigueur telles qu'elles existent présentement nonobstant les dispositions contraires du présent Code" (can. 3).

B. Exposé de la doctrine qui fonde la législation canonique

11.Le canon 748, paragraphe 2, consacre la liberté de conscience et de religion, présupposé, principe et fondement de toute autre liberté, humaine et civile, individuelle et communautaire : "Il n'est jamais permis à personne d'amener quiconque par contrainte à adhérer à la foi catholique contre sa conscience".

12.Le canon 219 consacre le droit au choix de son état de vie à l'intérieur de l'Église catholique, résultant d'une option libre et d'une décision consciente. Ce droit comprend la garantie de l'immunité par rapport à toute coercition : pour décider de son statut au sein de l'Église, on a le droit de ne pas rencontrer d'obstacles indus dans la mise en œuvre de la décision prise : "Tous les fidèles jouissent du droit à n'être soumis à aucune contrainte dans le choix d'un état de vie".

13.Par le canon 215, tous les fidèles se voient reconnu le droit naturel d'association, fondé directement sur la nature sociale de la personne humaine et sur la nature sociale de l'Église, et de même le droit de réunion, par lequel est définie la liberté des fidèles de se réunir à des fins conformes à leur vocation chrétienne dans le monde : "Les fidèles ont la liberté de fonder et de diriger librement des associations [...], ainsi que de se réunir afin de poursuivre ensemble ces mêmes fins".

14.Le droit originaire de la personne, découlant de la loi naturelle elle-même, au respect de sa bonne réputation, avec le devoir corrélatif de respecter le droit de toute personne à protéger son intimité, sont consacrés par le canon 220. Aucun individu ne pourra donc être soumis à des ingérences arbitraires dans sa vie privée, dans sa famille, dans sa maison et dans sa correspondance : "Il n'est permis à personne de porter atteinte d'une manière illégitime à la bonne réputation d'autrui, ni de violer le droit de quiconque à préserver son intimité".

15.Le canon 223, au paragraphe premier, impose des limites intrinsèques à l'exercice des droits : le bien commun de l'Église, le respect des droits d'autrui et les devoirs envers les autres, limites qui doivent être respectées par le fidèle lui-même :

"Par. 1.Dans l'exercice de leurs droits, les fidèles, tant individuellement que groupés en associations, doivent tenir compte du bien commun de l'Église, ainsi que des droits des autres et des devoirs qu'ils ont envers eux."

Dans le deuxième paragraphe, on précise les limites extrinsèques à l'exercice de ces droits, mises par l'autorité ecclésiastique pour sauvegarder le bien commun :

"Par. 2.En considération du bien commun, il revient à l'autorité ecclésiastique de régler l'exercice des droits propres aux fidèles."

Dans les deux cas, il s'agit de limites mises "à l'exercice des droits" et non de limites aux droits eux-mêmes, conformément aux principes généraux du droit international des droits de l'homme.

II.MISE EN ŒUVRE DES ARTICLES 2, 3, 5 ET 7

Article 2

Alinéa A. Renseignements sur les mesures d'ordre législatif, judiciaire et administratif

16.Le premier paragraphe du canon 204, reprenant la définition de la notion de "fidèle", qui équivaut à la notion de "sujet de droit" dans l'Église, exprimée par le canon 96 ─  "par le baptême, un être humain est incorporé à l'Église du Christ et y est constitué comme personne avec les obligations et les droits qui sont propres aux chrétiens..." ─, souligne fermement l'égalité radicale de tous les membres de l'Église, reconnaît dans l'élément de la "communion" le concept de base qui fonde cette égalité radicale et lie tous les fidèles à l'œuvre que l'Église est appelée à accomplir dans le monde :

"Par. 1.Les fidèles du Christ sont ceux qui, en tant qu'incorporés au Christ par le baptême, sont constitués en peuple de Dieu et qui, pour cette raison, faits participants à leur manière à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ, sont appelés à exercer, chacun selon sa condition propre, la mission que Dieu a confiée à l'Église pour qu'elle l'accomplisse dans le monde."

17.En se fondant sur le principe établi par le canon 204, le canon 208 consacre une parfaite égalité entre tous les fidèles, égalité qui concerne la "dignité" de la personne de même que son "activité" : "Entre tous les fidèles, du fait de leur régénération dans le Christ, il existe quant à la dignité et à l'activité, une véritable égalité...". Même si les droits énumérés dans le Titre I ne sont pas formellement qualifiés de "fondamentaux" ou "originaires", la doctrine canonique admet généralement qu'ils possèdent le caractère d'authentiques droits "primaires" ou "constitutionnels", c'est-à-dire de droits qui sont partie intégrante de la constitution même de l'Église. Ce sont en effet des droits innés ─ iura nativa ─ concernant la condition de liberté et de dignité du fidèle, et antérieurs à toute formulation en droit positif.

Article 3

Alinéa A. Condamnation de la ségrégation raciale

18.On trouvera dans les 12 paragraphes ci‑dessous des extraits des interventions du Saint‑Père faites en 1992 et en 1993 et qui portent sur le racisme et la xénophobie.

Au Conseil régional du Latium (3 février 1992)

19."On sait que le Latium accueille le plus grand nombre d'immigrés qui n'appartiennent pas à l'Union européenne et personne n'ignore les problèmes qu'entraîne ce phénomène, ainsi que l'urgence d'y porter remède. La dure réalité de l'immigration demande qu'on y accorde beaucoup d'attention, car elle tend à devenir plus grave en raison des situations nouvelles survenues dans divers pays. Nous sommes en face d'un événement de vastes proportions, ainsi que cela s'est produit d'autres fois dans l'histoire de l'humanité. Il faut donc faire face avec courage et confiance aux différents besoins, afin que la société d'aujourd'hui sache éviter toute forme de discrimination raciale et promouvoir le sens de la justice et de la solidarité humaine."

Aux représentants des autres religions, à Ziguinchor (Sénégal, 20 février 1992)

20."L'origine et la destinée divine de l'homme sont les fondements de sa dignité. Personne n'a le droit de mépriser un autre être humain, surtout le plus faible. Il n'y a aucune justification pour la discrimination, sur la base de la race, de la religion, du sexe ou de la situation sociale : chaque personne est à respecter."

Pour le XXVIIe anniversaire de la Déclaration conciliaire Nostra ætate (28 octobre 1992)

21."De manière plus générale, devant les épisodes courants de xénophobie, de tensions raciales et de nationalismes extrémistes et fanatiques, je ressens le devoir de répéter que toute forme de racisme est un péché contre Dieu et contre l'homme, car toute personne humaine porte imprimée en elle l'image divine."

À des évêques de la République fédérale d'Allemagne en visite ad limina (14 novembre 1992)

22."Il faut tout faire pour empêcher la diffusion du racisme et du nationalisme."

À des évêques de la République fédérale d'Allemagne en visite ad limina (4 décembre 1992)

23."L'enseignement de la religion peut éloigner le danger de fausses idoles, telles que le nationalisme et le racisme."

Aux hôtes et aux volontaires du restaurant populaire de Colle Oppio, Rome (20 décembre 1992)

24."Rome doit refuser toute forme de racisme et de xénophobie. Et, à cet égard, il y a trois principes pour l'engagement du diocèse : réaffirmer l'ancienne qualité de Rome, ville accueillante et ouverte, en harmonie avec son histoire chrétienne; refuser toute forme de racisme et de xénophobie et transmettre en permanence un message de respect et d'accueil envers les personnes de cultures et de nations différentes; mobiliser les forces bénévoles, si nombreuses et si riches, en les orientant vers le service de ceux qui sont appelés 'étrangers', à l'état civil mais non pas dans la perspective de la foi et de l'humanité commune. Je voudrais dire plus : la Rome chrétienne désire défendre une ligne culturelle qui considère les immigrés non seulement comme des pauvres à accueillir, ni seulement comme des citoyens dont il faut respecter les droits, mais comme des membres potentiels à intégrer dans la société, à laquelle ils peuvent apporter de nouvelles énergies et des contributions originales."

Aux évêques de Hongrie en visite ad limina (28 janvier 1993)

25."Il est urgent que s'instaure une collaboration constructive contre le réveil du racisme et de l'antisémitisme en Europe."

Lettre à l'évêque de Bielsko-Zywiec à l'occasion du cinquantième anniversaire du premier transport de Tziganes vers le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau (7 avril 1993)

26."Auschwitz constitue pour nous, hommes du XXe siècle, un avertissement toujours actuel; c'est un cri dramatique en faveur du respect de la dignité et des droits inaliénables aussi bien des êtres humains pris singulièrement que des nations tout entières. Il faut rappeler cela, surtout aujourd'hui, quand, au cœur même de l'Europe, explosent de nouveaux foyers de discrimination et de haine sur une base ethnique, qui engendrent abus de pouvoirs, violence et effusion du sang innocent. [...] En cette occasion, je veux prononcer des paroles de solidarité chrétienne envers tout le peuple des Rom ─ si douloureusement éprouvé pendant la Deuxième Guerre mondiale ─, peuple qui malheureusement, aujourd'hui encore, en divers pays, est l'objet de préjugés, d'actes d'intolérance et même d'une discrimination ouverte, bien qu'il possède un droit inaliénable à obtenir une place digne dans la vie sociale et une identité socioculturelle propre."

Au Président de la République du Soudan, Khartoum (10 février 1993)

27."Dans un pays multiracial et multiculturel, une stratégie d'affrontement ne peut jamais apporter la paix et le progrès. Seul le respect des droits de l'homme, garanti légalement dans un système de justice et d'égalité pour tous, peut créer les conditions justes d'une coexistence et d'une coopération pacifiques, au service du bien commun. Aussi mon espoir pour votre pays peut-il s'exprimer plus concrètement dans le profond désir de voir tous ses citoyens ─ sans aucune discrimination fondée sur l'origine ethnique, les données culturelles, le niveau social ou les convictions religieuses ─ prendre une part responsable à la vie de la nation, contribuant par leur diversité à la richesse de la communauté nationale tout entière. [...] L'Église aborde cette question essentiellement selon un point de vue humanitaire et moral. L'obligation universelle de comprendre et de respecter la variété et la richesse des autres peuples, sociétés, cultures et religions, repose sur deux principes fondamentaux. Le premier, c'est la dignité inaliénable de toute personne, indépendamment de ses origines nationale, culturelle, ethnique ou raciale, ou de sa croyance religieuse; cette dignité signifie que lorsque des hommes s'unissent en groupes, ils ont le droit de jouir d'une identité collective. Ainsi, les minorités ont le droit d'exister, à l'intérieur d'un pays, avec leur langue, leur culture et leurs traditions propres, et l'État est moralement obligé de faire place à ces identités et à ces expressions particulières. Le second, c'est l'unité fondamentale de la race humaine, qui tire son origine du Dieu créateur de toutes choses; cette unité implique qu'aucun groupe ne puisse se sentir supérieur à un autre. Elle implique pareillement que l'intégration puisse s'édifier sur une solidarité effective, dépourvue de toute discrimination."

À des représentants des communautés juives, à l'occasion du concert commémoratif de la Shoah (7 avril 1994)

28."Actuellement, on rencontre de nouvelles et nombreuses manifestations d'antisémitisme, de xénophobie et de haine raciale qui ont été les germes de crimes indicibles. L'humanité ne peut permettre que cela se reproduise. [...] Devant les dangers qui menacent les fils et les filles de la génération actuelle, les chrétiens et les juifs ont beaucoup à offrir à un monde qui lutte pour distinguer le bien du mal, un monde appelé par le Créateur à défendre et à protéger la vie, mais qui est aussi désarmé devant des voix qui répandent des valeurs qui ne mènent qu'à la mort et à la destruction."

Message pour la Journée mondiale des migrants (6 août 1993)

29."La mission de l'État est de faire en sorte que les familles des émigrés, compte tenu de leurs exigences particulières, ne soient pas privées de ce qu'il assure ordinairement aux familles de ses propres citoyens. Il appartient en particulier à l'État de les défendre contre toute tentative d'exclusion et de racisme, en promouvant une culture de solidarité qui soit convaincue et efficace."

Aux évêques de Californie, du Nevada et de Hawaii (États-Unis) en visite ad limina (4 décembre 1993)

30."Dans votre ministère pastoral, vous êtes souvent confrontés aux manifestations d'un racisme persistant qui mine les fondements d'une société juste et démocratique. Le racisme est une injustice intolérable à cause des conflits sociaux qu'il provoque, et plus encore à cause de la manière dont il avilit la dignité inaliénable de tous les êtres humains, quelle que soit leur origine raciale ou ethnique. Vos fréquentes déclarations sur ces sujets, et la grande diversité des activités pastorales en faveur des différents groupes ethniques présents dans vos diocèses, loin d'avaliser la séparation ou l'isolement des groupes et des communautés, sont destinées à répondre à la vocation de l'Église comme signe et instrument de la plus large unité de toute la famille humaine. Avec un autre groupe d'évêques, j'ai parlé des besoins et de la contribution particulière à la vie de l'Église des nombreuses communautés hispaniques dans vos diocèses. En appuyant un plan pastoral national catholique pour les Noirs, vous avez montré votre estime et votre soutien aux croyants qui désirent être 'vrais Noirs et authentiques catholiques'. J'exprime aussi ma satisfaction devant votre engagement à promouvoir la solidarité avec la communauté des autochtones américains, spécialement en ce qui concerne la justice sociale dans les domaines de la santé, du logement, de l'emploi et de l'éducation. Le succès de toutes ces actions dépend largement des efforts menés pour le renouveau de la vie familiale, des écoles paroissiales, le ministère auprès des jeunes marginalisés, et de la promotion des vocations au sein des différents groupes."

Alinéa B. État des relations diplomatiques avec l'Afrique du Sud

31.L'annonce de l'établissement des relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la République sud-africaine, le samedi 5 mars 1994, a été faite quelques semaines après l'entrée en fonctions du "Transitional Executive Council" et l'approbation de la constitution provisoire de cet État. La décision prise par le Saint-Siège d'accueillir la requête du Gouvernement sud-africain de nouer des relations diplomatiques revêt une double signification : d'une part, celle d'une juste reconnaissance des efforts persévérants fournis par les principales parties impliquées dans le processus des négociations en faveur d'une transition pacifique vers le "nouvel État sud‑africain", et, d'autre part, cette décision avait aussi pour raison d'être de rassurer tous les catholiques sud‑africains et de les encourager à continuer d'apporter leur contribution constructive à la réconciliation authentique de leur pays. Le 25 juin 1994, le Délégué apostolique à Pretoria a été nommé Nonce apostolique.

32.Le Saint-Siège, notamment par l'entremise de la Délégation apostolique instituée en 1922, a saisi toutes les occasions d'apporter son soutien et de manifester son approbation à l'action des évêques dans le souci constant de favoriser la cause de la pacification et de la défense des droits fondamentaux de l'homme. Au cours des années passées, le Saint-Siège a fait maintes démarches afin de renforcer les raisons d'entrer en dialogue et d'entreprendre des processus de paix et de réconciliation entre toutes les composantes de la société sud-africaine. On peut rappeler ainsi, entre autres, l'audience accordée par le Saint-Père, il y a déjà 12 ans, au Président alors en fonctions P. W. Botha, les missions accomplies par le cardinal Roger Etchegaray en 1988 et en 1991, l'audience pontificale au leader de l'ANC, M. Nelson Mandela, en juin 1990, et, en dernier lieu, la visite au Vatican du Président F. W. De Klerk, le 13 décembre 1993.

33.Les 17 et 18 septembre 1995, le Saint-Père s'est rendu en visite pastorale en Afrique du Sud pour présider la phase célébrative de l'Assemblée spéciale pour l'Afrique du Synode des évêques. Devant 500 000 personnes, parmi lesquelles le Président Mandela, les Vice-Présidents De Klerk et Nbeki, à l'hippodrome de Germiston (Johannesburg), le pape a rappelé les grands défis qui se présentent au continent africain et il a affirmé que "la solidarité est avant tout la réponse nécessaire pour surmonter la complète faillite morale que constituent les préjugés raciaux et les rivalités ethniques".

Article 5

Alinéa A. Le droit à un traitement égal devant les tribunaux

34.Les trois paragraphes du canon 221 ont une double finalité : énoncer les différents droits des fidèles en rapport avec l'administration de la justice dans l'Église, et réunir une série de garanties juridiques pour la protection des autres droits du sujet, dans le but d'éviter, entre autres, les abus éventuels provenant du comportement arbitraire de l'autorité. À cette fin, trois droits fondamentaux sont définis pour la protection juridique de ceux qui sont soumis à la juridiction ecclésiastique :

a)Le droit de défendre ses droits devant les tribunaux : "Par. 1. Il appartient aux fidèles de revendiquer légitimement les droits dont ils jouissent dans l'Église et de les défendre devant le for ecclésiastique compétent, selon le droit".

b)Le droit à être jugé dans un procès équitable : "Par. 2. Les fidèles ont aussi le droit, s'ils sont appelés en jugement par l'autorité compétente, d'être jugés selon les dispositions du droit qui doivent être appliquées avec équité".

c)Le principe de légalité en matière pénale : "Par. 3. Les fidèles ont le droit de n'être frappés de peines canoniques que selon la loi".

35.Le canon 1321 protège l'individu de l'arbitraire, en définissant les éléments objectifs et subjectifs du délit, ainsi que le principe de la légalité pénale :

"Par. 1.Nul ne sera puni à moins que la violation externe de la loi ou du précepte ne lui soit gravement imputable du fait de son dol ou de sa faute.

Par. 2.Sera frappée de la peine fixée par la loi ou le précepte la personne qui a violé délibérément la loi ou le précepte; mais celle qui l'a fait par omission de la diligence requise ne sera pas punie, à moins que la loi ou le précepte n'en dispose autrement."

36.Le canon 1347, paragraphe 1, ainsi que le canon 1395, paragraphe 1, interdisent d'infliger aucune peine grave si le coupable n'a pas été averti au moins une fois de mettre fin à sa contumace, en lui accordant un délai convenable pour qu'il se réforme :

"Une censure ne peut être infligée validement à moins qu'auparavant le coupable n'ait été averti au moins une fois d'avoir à mettre fin à sa contumace, et qu'un tempos convenable ne lui ait été donné pour venir à résipiscence."

Alinéa C. Participation des fidèles à l'apostolat et aux charges ecclésiales

37.Le canon 208, après avoir déclaré l'égalité entre tous les fidèles, en se référant à la collaboration de tous à l'activité de l'Église, détermine qu'en vertu de cette égalité "tous coopèrent à l'édification du Corps du Christ, selon la condition et la fonction propres de chacun".

38.Le canon 211 confirme le droit à l'apostolat. Ce droit inné ne provient pas d'une concession de l'autorité mais de la vocation propre à chaque fidèle en vertu de son baptême et de la confirmation. C'est un droit authentique, parce que l'apostolat a une dimension externe et donne au fidèle le droit, erga omnes, d'être respecté dans l'accomplissement légitime de son activité apostolique : "Tous les fidèles ont le devoir et le droit de travailler à ce que le message divin du salut atteigne sans cesse davantage tous les hommes."

39.En vertu des prescriptions du canon 212, tout fidèle a le droit de s'adresser à l'autorité ecclésiastique, non seulement pour soumettre des requêtes qui demandent une réponse concrète, mais encore pour exprimer des points de vue et des difficultés, par écrit ou oralement, individuellement ou collectivement, sur les activités de l'Église qui appellent particulièrement l'attention :

"Par. 1.Les fidèles ont la liberté de faire connaître aux Pasteurs de l'Église leurs besoins [...], ainsi que leurs souhaits.

Par. 3.Ils ont le droit et même parfois le devoir de donner aux Pasteurs sacrés leur opinion sur ce qui touche le bien de l'Église et de le faire connaître aux autres fidèles [...], en tenant compte de l'utilité commune et de la dignité des personnes."

40.Les fidèles "sont tenus, en vertu du canon 222, paragraphe 2, par l'obligation de promouvoir la justice sociale et encore [...] de secourir les pauvres sur leurs revenus personnels". Ainsi le canon décrète l'obligation, qui devient donc un droit, pour le simple fidèle, en vertu de la fraternité et de la solidarité universelles, de promouvoir une justice sociale authentique, qui comprend aussi l'égalité multiraciale. Les manières concrètes de promouvoir la justice sociale dépendront, en pratique, des attitudes, des possibilités et de la condition de chaque fidèle.

41.Le canon 227 déclare que les laïcs ont une double liberté dans le domaine des intérêts et des activités temporels, par rapport aux autorités civiles, par la reconnaissance des droits imprescriptibles fondamentaux de tout citoyen, et par rapport aux autorités ecclésiastiques, par la reconnaissance de leur légitime autonomie : "Les fidèles laïcs ont le droit de se voir reconnaître dans le domaine de la cité terrestre la liberté qui appartient à tous les citoyens."

42.Le canon 228 ne définit pas un droit à proprement parler, mais la capacité de tout fidèle à être désigné par l'autorité légitime pour remplir des offices et charges ecclésiastiques, selon les dispositions du droit, et aussi de participer à des organismes collégiaux, d'être "experts" et "conseillers" :

"Par. 1.Les laïcs [...] ont capacité à être admis par les Pasteurs sacrés à des offices et charges ecclésiastiques qu'ils peuvent exercer selon les dispositions du droit.

Par. 2.Les laïcs [...] ont capacité à aider les Pasteurs de l'Église comme experts ou conseillers, même dans les conseils selon le droit."

43.Le canon 231 concerne les laïcs qui se consacrent à un service particulier, perpétuel ou temporaire, de l'Église. En justice, une rémunération appropriée leur est due, leur permettant de pourvoir convenablement au soutien du noyau familial. Ils ont en outre le droit à toutes les prestations sociales et civiles prévues par la législation civile :

"Par. 2.Ils [les laïcs] ont le droit à une honnête rémunération selon leur condition et qui leur permette de pourvoir décemment à leurs besoins et à ceux de leur famille, en respectant les dispositions du droit civil; de même, ils ont droit à ce que leur soient dûment assurées prévoyance, sécurité sociale et assistance médicale."

44.L'ordination au Sacerdoce ministériel n'est pas une disposition d'ordre juridique, mais relève de la constitution fondamentale de l'Église. En conséquence, ne s'agissant pas d'une "fonction", elle ne peut être considérée comme un "droit".

Article 7

Alinéa A. Éducation et enseignement

La doctrine canonique

45.Le canon 227 reconnaît aux fidèles le droit à l'éducation chrétienne, un droit qui trouve son fondement dans la vocation commune des baptisés à prendre part à l'œuvre évangélisatrice de l'Église. L'éducation chrétienne ne se limite pas à la transmission d'éléments purement théoriques, elle comprend aussi le droit à la formation qui convient pour acquérir la maturité de la personne humaine : "Les fidèles ont le droit à l'éducation chrétienne, par laquelle ils sont dûment formés à acquérir la maturité de la personne humaine".

46.Le canon 218 consacre formellement, pour ceux qui s'adonnent à l'étude des sciences sacrées, la liberté nécessaire de recherche et d'expression, c'est-à-dire le droit à l'information et le droit de diffuser leur pensée, corollaire du droit précédent à l'éducation chrétienne : "Ceux qui s'adonnent aux disciplines sacrées jouissent d'une juste liberté de recherche comme aussi d'expression prudente de leur opinion dans les matières où ils sont compétents."

47.Le canon 229 définit en premier lieu le droit et le devoir des fidèles laïcs de faire les études qui leur permettent de recevoir la formation doctrinale nécessaire pour vivre en plénitude leur vocation chrétienne. Il précise en outre que ce droit inclut la possibilité pour les fidèles d'accéder au niveau de l'enseignement supérieur. Enfin, comme conséquence de ces prescriptions, le canon consacre le droit fondamental des laïcs de pouvoir enseigner les sciences sacrées, une fois acquise la formation nécessaire :

"Par. 1.Les laïcs [...] jouissent du droit d'acquérir la connaissance de cette doctrine [chrétienne], connaissance appropriée aux aptitudes et à la condition de chacune.

Par. 2.Ils jouissent aussi du droit d'acquérir une connaissance plus profonde des sciences sacrées enseignées dans les universités ou facultés ecclésiastiques et dans les instituts de sciences religieuses, en fréquentant les cours et en acquérant les grades académiques.

Par. 3.Ils ont capacité à recevoir [...] le mandat d'enseigner les sciences sacrées."

48.D'après les canons 226, 793 et 1136, s'impose aux parents la grave obligation juridique de l'éducation chrétienne de leurs enfants, en usant de toutes les possibilités que comporte l'éducation. Cette obligation s'accompagne, évidemment, du droit primaire reconnu aux parents d'"éduquer leurs enfants", de "pourvoir de leur mieux à l'éducation tant physique, sociale et culturelle que morale et religieuse de leurs enfants", ainsi que "le droit de choisir les moyens et les institutions par lesquels [...] ils pourront le mieux pourvoir à l'éducation catholique de leurs enfants".

Les institutions d'éducation catholique

49.Dans le monde, les écoles catholiques, de tout ordre et niveau, sont environ 170 000, avec plus de 42 millions d'élèves. En Europe, il y en a plus de 30 000, avec environ 8 millions d'élèves (données communiquées au congrès du Comité européen pour l'enseignement catholique tenu à Augsbourg du 31 octobre au 3 novembre 1996).

50.Dans certains pays occidentaux, où est assurée la parité entre l'école publique et l'école privée, le nombre des élèves augmente constamment. D'après la Conférence épiscopale allemande, l'Allemagne a connu une augmentation de 8,2 % ces trois dernières années et, au cours de 1998, les inscriptions ont augmenté de 25 000 unités. Aux États-Unis également, l'école catholique a un grand prestige, ce que montre la progression constante des inscriptions : 20 000 de plus enregistrées chaque année par les institutions catholiques américaines depuis 1990.

51.Dans les pays de l'Est européen, l'école catholique renaît lentement et avec peine, car elle doit faire face à des conditions très difficiles du point de vue économique. Les difficultés résultent aussi d'une certaine ambiguïté de la législation et de la nécessité de former du personnel compétent, surtout des enseignants. Par exemple, la Roumanie, qui comptait 300 écoles catholiques avant l'avènement du communisme, n'en compte actuellement que quelques dizaines.

52.Dans de nombreux pays du Moyen-Orient et d'Asie, l'activité des écoles catholiques dépasse de beaucoup l'importance numérique des catholiques et des chrétiens; elle apporte une contribution culturelle et scolaire qualifiée; en outre, elle représente souvent l'unique possibilité de témoignage évangélique.

Activités particulières

53.Il vaut la peine de prendre en considération l'intense activité de formation d'enseignants et d'étudiants assurée à Parme (Italie) par le Centro Educazione alla Mondialità, au Centre xavérien d'animation missionnaire. Le Centre publie également une revue pédagogique mensuelle. En Allemagne, certains diocèses comme Hildesheim organisent des rencontres de jeunes de différentes nationalités et origines pour favoriser l'intégration des étrangers en Allemagne.

54.La Bosnie donne un exemple remarquable d'éducation à la tolérance : l'archidiocèse de Sarajevo a récemment fondé trois écoles, appelées "Écoles pour l'Europe", dans le but de former les élèves de différentes confessions religieuses, de même que d'autres n'appartenant à aucune religion, au respect mutuel, au dialogue et à la paix. Ces écoles sont fréquentées actuellement par environ 1 600 élèves serbes, bosniaques et croates. Dans un proche avenir, l'archidiocèse de Sarajevo a l'intention de fonder d'autres "Écoles pour l'Europe" dans 11 villes de Bosnie.

55.À Jérusalem, le "Schmidt's Girls College", fondé en 1886 et dirigé par les sœurs de Maria Ward, accueille environ 480 élèves de 4 à 19 ans. Les deux tiers sont de religion islamique et un tiers de religion chrétienne. Les enseignants sont Palestiniens et d'autres nationalités. Cette école se situe à l'avant-garde de l'éducation à la tolérance et surtout elle donne un exemple concret de la possibilité d'une convivialité pacifique entre personnes appartenant à des religions et à des nationalités différentes.

Statistiques concernant l'enseignement catholique

56.On trouvera dans les deux sections ci‑dessus nombre de renseignements statistiques et autres sur l'enseignement : la première (de la page 40 à la page 58) les présente par grandes régions du monde et par pays; la deuxième concerne tout particulièrement l'Australie, le Canada et la Terre sainte.

1. Statistiques mondiales

57.Les tableaux suivants présentent les données statistiques sur l'enseignement pour 1995, publiées par le Service des statistiques de l'Église, relatives aux écoles maternelles, aux écoles élémentaires ou primaires, aux écoles secondaires, et aux établissements d'enseignement supérieur et universités.

58.La Congrégation pour l'éducation catholique, dicastère compétent du Saint-Siège pour les questions concernant l'éducation et les écoles, a fourni les données suivantes sur l'activité de l'école catholique et la composition de la population étudiante :

a)Aux États-Unis d'Amérique, le pourcentage des élèves catholiques était de 12,8 % en l'année scolaire 1993/94; et la même année, plus de 24 % des élèves provenaient de minorités ethniques. L'école catholique s'efforce d'intégrer les minorités;

b)Au Liban, l'école catholique accueille environ 32 % de la population scolaire et s'efforce d'éduquer les citoyens, pas seulement les chrétiens, à la liberté et à la paix;

c)En Inde, une grande partie des élèves des écoles catholiques ne sont pas chrétiens;

d)En Tunisie, l'école catholique va bien au-delà de la présence des catholiques, elle est ouverte à tous et entend éduquer à la tolérance. Il y a environ 5 000 étudiants, nombre élevé par rapport à la population catholique qui se monte à 18 000 personnes;

e)En Allemagne, les écoles catholiques sont fréquentées à environ 40 % par des élèves catholiques, à 20 % par des élèves protestants, et à 40 % par des non-baptisés, membres d'autres religions ou sans religion.

59.En outre, il faut souligner que dans de nombreux pays à majorité non chrétienne, l'école catholique constitue souvent le seul lieu de rencontre entre enfants et jeunes de fois, de cultures, de milieux sociaux ou d'ethnies différents. L'Office international de l'enseignement catholique (OIEC) promeut des projets d'alphabétisation en Haïti, en Bolivie, au Sénégal et au Cameroun, en s'efforçant de sauvegarder les cultures locales et de surmonter les discriminations qui touchent les populations rurales ou défavorisées.

ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT EN 1995

Pays

École maternelle

Écoles primaires ou élémentaires

Écoles secondaires

Instituts supérieurs et universités. Étudiants inscrits dans les universités

Nombre

Élèves inscrits

Nombre

Élèves inscrits

Nombre

Élèves inscrits

Étudiants inscrits dans instituts supérieurs

Études ecclésiastiques

Autres

AFRICA – AFRIQUE

AlgeriaAlgérie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Angola

--

--

73

26 403

32

28 075

--

--

--

BeninBénin

4

455

25

3 662

18

3 982

--

--

--

Botswana

9

350

9

4 900

4

2 714

--

--

--

Burkina Faso

13

330

34

769

19

4 957

1 609

--

--

Burundi

2

220

323

85 554

21

8 671

--

--

--

CameroonCameroun

201

13 329

962

256 892

111

48 134

124

381

302

Cape VerdeCap‑Vert

25

2 023

14

1 759

20

1 733

--

--

--

Central African RepublicRépublique centrafricaine

40

2 868

31

5 336

14

1 758

--

--

--

ChadTchad

17

1 163

41

14 831

7

2 299

--

--

--

ComorosComores

3

165

1

80

--

--

--

--

--

Congo

11

750

10

675

2

336

--

--

--

Côte d'Ivoire

53

3 444

285

72 971

33

14 051

132

205

--

Djibouti

1

80

9

2 000

1

195

--

--

--

EgyptÉgypte

174

25 961

153

82 254

54

20 033

--

--

--

EritreaÉrythrée

25

2 324

46

7 315

5

2 300

--

--

--

EthiopiaÉthiopie

85

10 560

147

50 357

38

12 108

--

29

--

Gabon

26

6 123

216

41 458

19

8 473

--

--

--

GambiaGambie

6

1 550

41

9 005

11

7 050

--

--

--

Ghana

815

58 579

1 776

352 517

762

107 793

1 200

--

--

GuineaGuinée

40

3 406

13

2 250

6

1 105

--

--

--

Guinea‑BissauGuinée-Bissau

--

--

4

1 100

3

600

--

--

--

Guinea, EquatorialGuinée équatoriale

10

862

34

6 803

6

3734

--

--

--

Kenya

1 969

104 832

5 202

1 589 033

921

237 981

250

1 625

20 000

Lesotho

79

6 866

486

154 016

83

25 204

--

--

--

LiberiaLibéria

30

5 177

36

13 089

26

10 233

--

--

570

Libyan Arab JamahiriyaJamahiriya arabe libyenne

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Madagascar

281

36 409

2 019

298 729

187

88 892

1 048

--

--

Malawi

11

1 015

987

700 890

49

17 298

--

--

--

Mali

6

1 213

45

15 992

28

8 460

--

--

--

MauritaniaMauritanie

4

380

--

--

--

--

--

--

--

MauritiusMaurice

5

155

52

22 641

20

23 550

--

--

--

MoroccoMaroc

23

4 406

28

8 979

32

3 753

--

--

--

Mozambique

14

1 319

73

19 163

16

3 681

--

--

--

NamibiaNamibie

19

1 056

20

8 088

6

1 593

--

--

--

Niger

4

1 300

7

4 500

2

1 450

--

--

--

NigeriaNigéria

1 380

150 818

1 246

380 403

208

187 170

2 734

577

--

Réunion

25

1 400

30

10 000

9

4 000

--

--

--

Rwanda

39

2 304

1 013

583 713

93

31 243

124

--

--

Sahara, WesternSahara occidental

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Saint HelenaSainte-Hélène

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Sao Tome and PrincipeSao Tomé‑et‑Principe

1

520

--

--

1

90

--

--

--

SenegalSénégal

75

5 954

118

41 254

42

16 012

205

--

--

Seychelles

--

--

5

2 800

--

--

--

--

--

Sierra Leone

19

3 393

381

85 766

37

15 545

400

--

--

SomaliaSomalie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

South AfricaAfrique du Sud

230

17 367

256

72 881

94

27 732

605

--

5

SudanSoudan

293

25 283

188

71 357

21

8 661

273

--

--

Swaziland

14

900

45

18 500

12

5 800

--

--

--

Tanzania, United Republic ofRépublique‑Unie de Tanzanie

512

61 474

77

146 365

159

31 191

--

--

--

Togo

74

2 741

373

120 331

35

14 135

--

112

20

TunisiaTunisie

6

982

9

4 070

9

1 268

--

--

--

UgandaOuganda

506

45 418

4 428

1 629 840

450

161 853

230

66

192

ZaireZaïre

186

24 271

6 238

2 273 926

1 789

450 720

3 444

885

2 682

ZambiaZambie

16

1 880

9

1 881

38

14 573

--

200

--

Zimbabwe

55

2 845

70

49 262

58

29 516

772

--

--

TOTAL AFRICA – AFRIQUE

7 436

646 220

27 688

9 356 360

5 611

1 701 705

13 150

4 080

23 711

AMERICA NORTH –AMÉRIQUE DU NORD

BermudaBermudes

1

35

1

317

1

165

--

--

--

Canada

473

15 943

1 271

418 756

328

216 323

7 350

4 223

26 267

GreenlandGroenland

--

--

--

--

--

--

--

--

--

St. Pierre and MiquelonSaint‑Pierre‑et‑Miquelon

3

174

2

254

1

194

--

--

--

United StatesEtats-Unis

5 668

218 122

6 964

1 815 281

1 280

638 440

335 558

43 128

338 292

TOTAL AMERICA NORTH –AMÉRIQUE DU NORD

6 145

234 274

8 238

2 234 608

1 610

855 122

342 908

47 351

364 559

.

CENTR. AMERICA MAINLAND –AMÉRIQUE CENTR. CONT

Belize

--

--

130

29 828

6

6 017

--

--

--

Costa Rica

40

2 555

38

13 035

36

17 732

--

--

--

El Salvador

75

7 492

83

45 425

34

12 805

78

7 009

2 656

Guatemala

38

2 185

516

85 272

91

30 726

100

340

2 129

Honduras

35

2 297

29

11 057

30

22 602

136

2

226

MexicoMexique

1 158

83 280

1 900

629 420

1 118

297 526

18 977

744

64 170

Nicaragua

57

9 023

333

44 654

78

27 425

400

225

223

Panama

77

3 235

38

25 187

38

14 033

28

291

5 765

TOTAL CENTR. AMER/MAINL –AMÉRIQUE CENTR. CONT.

1 480

110 067

3 067

883 878

1 431

428 866

19 719

8 611

75 169

.

CENTR. AMERICA ANTILLES ‑ AMÉRIQUE CENTR. ANT

Anguilla

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Antigua and BarbudaAntigua‑et‑Barbuda

--

--

1

583

2

562

--

--

--

Aruba

17

2 050

27

6 009

10

2 005

--

--

--

Bahamas

11

887

11

2 709

3

1 879

347

--

--

BarbadosBarbade

2

312

2

397

2

433

--

--

--

Cayman IslandsÎles Caïmanes

--

--

1

350

--

--

--

--

--

Cuba

--

--

--

--

--

--

--

--

--

DominicaDominique

21

785

5

2 619

3

1 236

--

--

--

Dominican RepublicRépublique dominicaine

83

9 543

165

94 435

114

53 812

3 721

695

15 953

GrenadaGrenade

17

1 175

25

6 488

5

782

--

--

--

Guadeloupe

12

1 709

13

2 830

20

3 442

--

--

--

HaitiHaïti

234

10 601

1 162

439 831

149

27 831

602

--

--

JamaicaJamaïque

39

3 756

51

34 857

16

17 433

306

--

--

Martinique

7

465

8

1 689

4

1 642

--

--

--

Montserrat

--

--

1

132

--

--

--

--

--

Netherlands AntillesAntilles néerlandaises

40

4 664

64

15 141

22

7 020

--

--

--

Puerto RicoPorto Rico

108

5 574

131

41 898

105

26 353

1 179

--

23 545

Saint Kitts and NevisSaint‑Kitts‑et‑Nevis

--

--

2

449

1

156

--

--

--

Saint LuciaSainte‑Lucie

--

--

51

21 500

3

1 800

--

--

--

St. Vincent and the GrenadinesSaint‑Vincent‑et‑les Grenadines

6

366

2

665

3

1 116

--

--

--

Trinidad and TobagoTrinité‑et‑Tobago

11

350

122

50 000

24

13 000

--

--

--

Turks and Caicos IslandsÎles Turques et Caïques

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Virgin Islands (Great Brit.)Îles Vierges britanniques

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Virgin Islands (USA)Îles Vierges américaines

3

89

3

713

2

382

--

--

--

TOTAL CENTR. AMER/ANTIL –AMÉRIQUE CENTR. ANT.

611

42 326

1 847

723 295

488

160 884

6 155

695

39 498

Pays

École maternelle

Écoles primaires ou élémentaires

Écoles secondaires

Instituts supérieurs et universités. Étudiants inscrits dans les universités

Nombre

Élèves inscrits

Nombre

Élèves inscrits

Nombre

Élèves inscrits

Étudiants inscrits dans instituts supérieurs

Études ecclésiastiques

Autres

AMERICA SOUTH - AMÉRIQUE DU SUD

Argentina Argentine

1 436

150 991

1 584

667 724

1 322

380 112

36 276

609

31 692

Bolivia Bolivie

142

11 895

610

186 609

217

84 535

3 445

580

10 884

Brazil Brésil

2 091

272 684

2 635

918 587

1 063

368 728

15 007

1 455

266 404

Chile Chili

459

30 984

740

306 124

454

116 178

581

125

32 337

Colombia Colombie

730

91 771

1 554

506 809

997

666 484

12 418

2 146

106 658

Ecuador Équateur

275

21 056

870

212 736

458

135 126

4 436

79

29 636

Falkland Islands (Malvinas) Îles Falkland (Malvinas)

--

--

--

--

--

--

--

--

--

French Guiana Guyane française

5

617

5

1 206

4

1 336

--

--

--

Guyana

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Paraguay

172

4 968

680

50 636

220

21 007

688

--

16 696

Peru Pérou

192

19 905

471

209 064

401

215 856

24 008

437

144 690

Suriname

55

3 413

63

14 948

11

2 951

--

--

--

Uruguay

165

10 351

167

43 045

89

27 784

639

--

1 230

Venezuela

364

36 794

590

239 040

361

138 771

4 262

325

24 620

TOTAL AMERICA SOUTH

6 086

655 429

9 969

3 356 528

5 597

2 158 868

101 760

5 756

664 847

TOTAL AMÉRICA

14 322

1 042 096

23 121

7 198 309

9 126

3 603 740

470 542

62 413

1 144 073

ASIA MIDDLE EAST ‑ ASIE MOYEN ‑ORIENT

Afghanistan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Cyprus Chypre

3

428

3

404

3

600

--

--

--

Iran (Islamic Rep. of) Iran (Rép. islamique d')

3

301

8

2 107

4

898

--

--

2 025

Iraq

--

--

--

--

--

--

482

--

--

Israel Israël

59

11 464

51

12 844

37

11 481

--

259

3 000

Jordan Jordanie

38

6 644

40

10 920

24

4 740

--

--

--

Lebanon Liban

132

38 924

254

126 665

212

192 284

2 643

687

13 411

Syrian Arab Republic République arabe syrienne

44

5 658

21

9 194

7

2 340

--

--

--

Turkey Turquie

7

215

7

704

12

7 307

--

--

--

TOTAL ASIA MIDDLE ‑EAST

286

63 634

384

162 838

299

219 650

3 125

946

18 436

ASIA SOUTH EAST, FAR EAST ‑ ASIE SUD ‑EST EST

Armenia Arménie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Azerbaijan Azerbaïdjan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Bahrain Bahreïn

1

151

1

938

1

425

--

--

--

Bangladesh

52

4 476

424

49 905

53

28 473

1 600

--

494

Bhutan Bhoutan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Brunei Darussalam Brunéi Darussalam

2

--

3

--

1

--

--

--

--

Cambodia Cambodge

--

--

1

--

--

--

--

--

--

China, Mainland Chine continentale

--

--

--

--

--

--

--

--

--

China, Taiwan Chine, Taiwan

216

29 310

10

8 022

36

81 822

2 750

108

28 935

Georgia Géorgie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Hong Kong Hong ‑Kong

39

14 062

154

118 030

126

156 860

652

--

--

India Inde

4 933

687 998

8 207

2 775 137

4 111

2 063 153

235 733

4 362

70 638

Indonésia Indonésie

1 044

87 367

2 682

545 334

1 407

395 643

38 811

2 513

61 815

Japan Japon

576

91 342

58

24 344

159

84 060

34 018

--

36 249

Kazakhstan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Korea, Dem. People's Rep. of Corée, Rép. pop. dém. de

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Korea, Republic of Corée, République de

210

23 537

6

4 732

63

70 134

7 283

14 341

10 696

Kuwait Koweït

2

910

2

2 618

2

1 517

541

--

--

Kyrgyzstan Kirghizistan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Lao Peoples Dem. Rep. Rép. dém. pop. lao

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Macau Macao

22

8 578

30

21 488

18

11 145

154

112

--

Malaysia Malaisie

90

11 947

186

90 638

90

102 002

--

--

--

Maldives

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Mongolia Mongolie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Myanmar

65

3 356

46

1 570

1

67

--

--

--

Nepal Népal

1

68

6

3 200

6

2 507

449

--

--

Oman

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Pakistan

124

6 959

203

53 784

139

66750

1 416

55

--

Philippines

682

193 671

494

423 564

1 026

704 111

348 829

15 699

172 485

Qatar

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Russian Federation (in Asia) Fédération de Russie (d'Asie)

--

--

2

--

--

--

--

--

--

Saudi Arabia Arabie saoudite

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Singapore Singapour

10

2 406

20

25 992

17

19 780

2 211

--

--

Sri Lanka

307

17 278

34

29 474

44

38 051

530

195

7 046

Tajikistan Tadjikistan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Thailand Thaïlande

155

68 066

183

180 610

140

79 102

--

242

15 224

Timor, East Timor oriental

8

647

114

9 407

46

7 076

290

--

--

Turkmenistan Turkménistan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

United Arab Emirates Émirats arabes unis

6

2 005

6

7 154

6

2 171

--

--

Uzbekistan Ouzbékistan

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Viet Nam

110

9 232

15

792

--

--

--

--

--

Yemen Yémen

--

--

--

--

--

--

--

--

--

TOTAL ASIE SUD ‑EST, EXTRÊME ‑ORIENT

8 655

1 263 366

12 887

4 376 733

7 492

3 914 849

675 267

37 627

403 582

TOTAL ASIA

8 941

1 327 000

13 271

4 539 571

7 791

4 134 499

678 392

38 573

422 018

EUROPE

Albania Albanie

1

100

1

446

1

100

52

--

--

Andorra Andorre

--

--

1

1 200

1

450

--

--

--

Austria Autriche

656

49 040

165

35 289

155

33 606

1 724

4 360

774

Belarus Bélarus

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Belgium Belgique

1 658

224 157

2 221

398 526

1 112

533 823

85 144

89

66 132

Bosnia and Herzegovina Bosnie ‑Herzégovine

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Bulgaria Bulgarie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Croatia Croatie

--

--

--

--

4

330

231

--

--

Czech Republic République tchèque

21

871

15

2 095

31

7 087

293

855

--

Denmark Danemark

11

400

23

800

1

100

--

--

--

Estonia Estonie

1

20

1

18

--

--

--

--

--

Faeroe Islands Îles féroé

--

--

1

--

--

--

--

--

--

Finland Finlande

2

104

1

255

1

91

--

--

--

France

1 628

278 598

5 178

720 046

2 732

1 069 872

41 368

7 548

16 555

Germany Allemagne

9 365

643 932

196

34 896

1 069

279 784

6 705

8 979

1 375

Gibraltar

1

75

1

177

--

--

--

--

--

Great Britain Grande-Bretagne

270

11 652

2 133

480 310

514

356 362

9 724

140

1 672

Greece Grèce

5

207

12

3 628

10

4 974

--

--

--

Hungary Hongrie

35

1 746

61

14 981

35

9 668

649

1 420

2 098

Iceland Islande

1

87

1

148

--

--

--

--

--

Ireland Irlande

72

19 591

3 240

511 037

728

338 625

3 444

341

3 904

Italy Italie

6 997

399 658

1 523

176 736

1 726

213 345

11 831

11 264

46 248

Latvia Lettonie

1

138

1

108

1

60

250

--

--

Liechtenstein

--

--

--

--

--

--

--

--

10

Lithuania Lituanie

1

--

6

607

10

3 664

--

310

--

Luxembourg

8

500

2

2 000

5

2 400

--

--

--

Macedonia (Former Yugoslav Rep.) Macédoine (ex ‑ Rép. yougoslave de)

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Malta Malte

46

1 841

31

8 977

18

6 593

522

--

--

Moldova, Republic of République de Moldova

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Monaco

2

255

4

647

1

707

--

--

--

Netherlands

Pays ‑Bas

80

12 920

685

107 694

158

70 000

--

--

--

Norway Norvège

2

90

3

545

2

290

--

--

--

Poland Pologne

158

7 422

257

114 156

171

80 057

9 605

23 995

675

Portugal

505

38 536

160

21 831

99

32 376

2 856

965

9 539

Romanie Roumanie

14

764

1

96

14

1 485

505

913

270

Russian Fed. (in Europe) Féd. de Russie (d'Europe)

--

--

--

--

--

--

--

350

--

San Marino Saint ‑Marin

4

297

--

--

--

--

--

--

--

Slovakia Slovaquie

3

120

84

20 334

38

7 655

156

--

413

Slovenia Slovénie

4

222

--

--

3

756

--

547

--

Spain Espagne

2 068

207 458

2 431

948 822

1 454

400 282

18 270

7 253

67 482

Svalbard and Jan Mayen Is. Svalbard et Île Jan Mayen

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Sweden Suède

9

278

3

518

--

--

--

--

490

Switzerland Suisse

18

235

12

650

38

4 660

134

157

--

Ukraine

1

25

--

--

--

--

93

391

--

Yugoslavia Yougoslavie

--

--

--

--

--

--

--

--

--

TOTAL EUROPE

23 648

1 901 339

18 454

3 607 573

10 132

3 459 202

193 556

69 877

217 637

OCEANIA ‑ OCÉANIE

Australia Australie

267

17 950

1 284

342 080

449

263 031

3 331

2 691

1 687

Canton and Enderbury Is. Îles Canton et Enderbury

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Cook Islands Îles Cook

2

49

2

319

1

201

--

--

--

Fiji Fidji

2

92

44

12 010

18

6 846

--

--

--

Guam

4

471

6

2 623

3

1 006

--

--

--

Kiribati

--

--

1

--

3

1 220

20

--

--

Marianas Mariannes

2

175

2

496

1

155

--

--

--

Marshall Islands Îles Marshall

--

--

6

1 125

2

245

--

--

--

Micronesia, Fed. S. Micronésie, E. féd.

2

110

4

1 331

4

575

--

--

--

Nauru

--

--

--

240

1

240

--

--

--

New Caledonia Nouvelle ‑Calédonie

44

3 233

38

5 245

30

6 464

48

--

--

New Zealand Nouvelle ‑Zélande

2

60

190

33 954

47

23 179

1 724

104

--

Niue Nioué

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Palau Palaos

1

28

1

262

1

175

--

--

--

Papua New Guinea Papouasie ‑Nouvelle ‑Guinée

133

5 768

830

126 403

79

16 662

592

69

--

Polynesia, French Polynésie française

10

2 103

11

4 335

11

5 126

12

--

--

Samoa

6

202

7

2 977

8

2 493

--

--

--

Samoa, American Samoa américaines

2

260

2

410

2

330

--

--

--

Solomon Islands Îles Salomon

9

375

9

1 680

7

840

--

--

--

Tokelau Islands Îles Tokélaou

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Tonga

--

--

--

--

6

2 350

--

--

--

Tuvalu Islands Îles Tuvalu

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Vanuatu

56

1 200

53

6 400

8

900

--

--

--

Wake Island Île de Wake

--

--

--

--

--

--

--

--

--

Wallis and Futuna Islands Îles Wallis et Futuna

11

1 800

19

2 197

8

1 250

--

--

--

TOTAL OCEANIA

553

33 876

2 509

544 087

689

333 288

5 727

2 864

1 687

TOTAL WORLD

54 900

4 950 531

85 043

25 245 900

33 349

13 232 434

1 361 367

177 807

1 809 186

TAVOLA RIASSUNTIVA

TOTAL AFRICA

7 436

646 220

27 688

9 356 360

5 611

1 701 705

13 150

4 080

23 771

TOTAL AMERICA NORTH

6 145

234 274

8 238

2 234 608

1 610

855 122

342 908

47 351

364 559

TOTAL CENT. AMER. MAINLAND

1 480

110 067

3 067

883 878

1 431

428 866

19 719

8 611

75 169

TOTAL CENT. AMER. ANTILLES

611

42 326

1 847

723 295

488

160 884

6 155

695

39 498

TOTAL AMERICA SOUTH

6 886

655 429

9 969

3 356 528

5 597

2 158 868

101 760

5 756

664 847

TOTAL AMÉRIQUE

14 322

1 042 096

23 121

7 198 309

9 126

3 603 740

470 542

62 413

1 144 073

TOTAL ASIA MIDDLE ‑EAST

286

63 634

384

162 838

299

219 650

3 125

946

18 436

TOTAL ASIA SOUTH ‑EAST, FAR EAST

8 655

1 263 366

12 887

4 376 733

7 492

3 914 849

675 267

37 627

403 582

TOTAL ASIA

8 941

1 327 000

13 271

4 539 571

7 791

4 134 499

678 392

38 573

422 018

TOTAL EUROPE

23 648

1 901 339

18 454

3 607 573

10 132

3 459 202

193 556

69 877

217 637

TOTAL OCEANIA

553

33 876

2 509

544 087

689

332 288

5 727

2 864

1 687

TOTAL WORLD

54 900

4 950 531

85 043

25 245 900

33 349

13 232 434

1 361 367

177 807

1 809 186

2. Statistiques particulières

Australie

60.Le tableau suivant présente des statistiques sur l'enseignement catholique primaire et secondaire en Australie, ventilées par lieu de naissance, par religion et par langue parlée en famille des élèves.

AUSTRALIE

Enseignement catholique primaire

Enseignement catholique secondaire

TOTAL

Aborigènes

5 580

2 574

8 154

Lieu de naissance des élèves

Enseignement catholique primaire

Enseignement catholique secondaire

TOTAL

Australie

305 381

215 716

521 097

Royaume-Uni

2 146

2 849

4 995

Irlande

634

863

1 497

Nouvelle‑Zélande

1 479

1 559

3 038

Amérique du Nord

813

709

1 522

Italie

186

290

476

Malte

52

142

194

ex-Yougoslavie

400

300

700

Pologne

497

1 026

1 523

Autres pays d'Europe orientale et ex‑URSS

255

354

609

Pays‑Bas

45

92

137

Allemagne

137

227

364

Autres pays d'Europe PAO

605

923

1 528

Maurice

186

412

598

Asie du Nord‑Est

2 181

3 918

6 099

Viet Nam

880

2 470

3 350

Philippines

2 883

3 297

6 180

Asie du Sud‑Est

1 397

2 875

4 272

Liban

556

739

1 295

Moyen‑Orient PAO et Afrique du Nord

933

1 032

1 965

Chili

367

633

1 000

Amérique centrale et Amérique du Sud PAO

963

1 275

2 238

Inde

873

813

1 686

Sri Lanka et autres pays d'Asie du Sud

803

858

1 661

Autres pays

1 318

2 504

3 822

DI/en mer/PAO/NP

6 539

4 102

10 641

Total

332 509

249 978

582 487

PAO : Pas d'autre occurrence

DI : Description insuffisante

NP : Non précisé

Religion

Enseignement catholique primaire

Enseignement catholique secondaire

TOTAL

Catholiques romains

274 634

192 005

466 639

Catholiques maronites

1 527

1 458

2 985

Catholiques melchites

42

42

84

Catholiques ukrainiens

141

147

288

TOTAL DES CATHOLIQUES

276 344

193 652

469 996

Anglicans

13 526

14 757

28 283

Orthodoxes

6 585

5 661

12 246

Autres chrétiens

11 824

13 000

24 824

Non-chrétiens

4 044

3 916

7 960

Sans religion

11 808

11 522

23 330

NP/DI

8 939

7 211

16 150

TOTAL

333 070

249 719

582 789

Langues parlées au foyer

Enseignement catholique primaire

Enseignement catholique secondaire

TOTAL

Italien

9 271

9 079

18 350

Maltais

725

866

1 591

Vietnamien

5 361

4 184

9 545

Arabe (y compris libanais)

7 870

6 884

14 754

Espagnol

3 345

3 449

6 794

Philippin

2 925

2 484

5 409

Croate

1 921

2 030

3 951

Tchèque

78

81

159

Polonais

2 072

1 820

3 892

Hollandais

120

141

261

Langues indigènes d'Australie

877

477

1 354

Langues chinoises

5 523

5 160

10 683

Français

677

767

1 444

Allemand

408

423

831

Portugais

852

963

1 815

Hongrois

310

308

618

Grec

2 826

2 922

5 748

Slovène

39

63

102

Indonésien et malais

415

830

1 245

Ukrainien

154

148

302

Langues d'Océanie et de Papouasie

833

889

1 722

Langues d'Europe orientale PAO

1 129

1 223

2 352

Autres langues européennes PAO

75

60

135

Langues d'Asie du Sud

1 552

1 068

2 620

Langues d'Asie du Sud‑Ouest et d'Afrique du Nord (hormis l'arabe)

556

517

1 073

Autres langues d'Asie

1 203

1 557

2 760

Autres langues PAO

168

141

309

Anglais uniquement

278 352

199 408

477 760

DI/non verbale/NP

2 685

1 295

4 480

TOTAL

332 322

249 737

582 059

PAO : Pas d'autre occurrence

DI : Description insuffisante

NP : Non précisé

Canada

61.Les données suivantes concernent les écoles catholiques des provinces de l'Ontario et du Québec.

Autochtones :

5 500 (estimation)

Minorités ethniques et raciales :

non disponible

Minorités linguistiques :

non disponible

Minorités religieuses :

95 000 (estimation)

Nombre total d'étudiants inscrits :

1 544 145

Les écoles catholiques en Terre Sainte

62.Depuis quatre siècles, l'Église catholique en Terre Sainte s'intéresse de près aux peuples de la Terre Sainte, chrétiens, musulmans, juifs, en leur offrant la possi­bilité d'étudier, de s'instruire et d'affermir leur culture humaine et religieuse. En Palestine, la première école a été ouverte à Bethléem en 1598, la seconde à Nazareth en 1640, suivies de tant d'autres à partir de 1843. En Transjordanie, la toute première école de l'Émirat hachémite a été inaugurée en 1866 à Salt par les missionnaires du Patriarcat de Jérusalem des Latins. C'était un choix indispensable dont dépendait la vie ou la mort d'un peuple vivant sous domination ottomane.

63.Aujourd'hui, la présence de l'Église catholique dans le domaine scolaire est importante du point de vue numérique et appréciée au niveau culturel. L'école catholique est ouverte à toute religion et culture et préoccupée de la formation intégrale de la personne.

64.Nous souhaitons préciser ici que par l'expression "Terre Sainte", communément acceptée, nous entendons les trois régions géopolitiques suivantes : a) l'État d'Israël ou Israël, les Territoires de l'Autonomie palestinienne ou Palestine et le Royaume hachémite de Jordanie ou Jordanie. On trouvera ci-dessous quatre tableaux statistiques relatifs à l'enseignement catholique dans ces trois régions.

65.En Terre Sainte, sur 11 millions d'habitants, 280 000 sont chrétiens, parmi lesquels 140 000 sont catholiques.

Nombre d'établissements

Nombre d'élèves

Chrétiens

Non-chrétiens

Nombre

 %

Nombre

 %

Israël

École

39

19 910

13 144

66,0

6 766

34,0

Home

8

598

69

11,5

529

88,5

Total

47

20 508

13 213

64,4

7 295

35,6

Palestine

École

39

15 752

7 212

45,8

8 540

54,2

Home

5

236

176

74,6

60

25,4

Université

1

2 058

609

29,6

1 449

70,4

Total

45

18 046

7 997

46,2

10 049

53,8

Jordanie

École

44

25 994

13 490

51,9

12 504

48,1

Home

1

26

23

88,5

3

11,5

Total

45

26 020

13 513

51,9

12 507

48,1

Total général

École

123

63 714

34 455

54,1

29 259

45,9

Home

14

860

268

31,2

592

68,8

Total

137

64 574

34 723

53,8

29 851

46,2

66.Les "étapes scolaires" présentées ci-dessous font ressortir l'importance de l'école obligatoire et de la formation chez les enfants entre 6 et 15 ans.

Israël

Palestine

Jordanie

Total

Écoles maternelles (3 à 6 ans)

Établissements Élèves

29 4 654

37 3 920

37 3 971

103 12 545

Écoles élémentaires obligatoires (6 à 12 ans)

Établissements Élèves

24 7 762

27 8 024

40 14 739

91 30 525

Écoles secondaires obligatoires (1er cycle) (12 à 16 ans)

Établissements Élèves

22 5 115

24 2 875

30 5 462

76 13 452

Écoles secondaires (2ème cycle) (16 à 18 ans)

Établissements Élèves

16 2 201

17 1 032

13 1 647

46 4 880

Écoles professionnelles

Établissements Élèves

4 776

1 137

2 201

7 1 114

Université

Établissements Étudiants

1 2 058

1 2 058

67.L'origine sociogéographique ou socioprofessionnelle a une incidence certaine sur la formation.

Localité

Écoles

Élèves

Milieu socioprofessionnel

Israël

Tel Aviv

3

1 668

employés/commerçants/diplomates

Haïfa

7

4 050

employés/commerçants/professions libérales

Nazareth

13

7 491

ouvriers/tourisme/professions libérales

Autres

24

7 299

ouvriers

Palestine

Jérusalem

14

4 518

employés/tourisme/professions libérales

Bethléem

15

7 160

employés/tourisme/professions libérales

Ramallah

3

1 795

employés/professions libérales

Autres

12

4 573

ouvriers/paysans/commerçants

Jordanie

Amman

18

12 281

employés/professions libérales/ouvriers

Zerka

6

2 992

employés/ouvriers

Madaba

1

1 952

employés/professions libérales/commerçants

Autres

19

8 795

paysans/employés

68.Il est également intéressant de connaître l'"appartenance" des élèves et étudiants d'après les diocèses.

Écoles

Total

Élèves et étudiants chrétiens

Pourcentage de chrétiens

Patriarcat latin diocèse

40

18 696

11 677

62,5

Custodie T.S.

14

6 548

3 875

59,2

Religieux

51

23 735

10 625

44,8

Université de Bethléem

1

2 058

609

29,6

Archiépiscopat melchite de Galilée Diocèse

10

4 067

2 686

66,0

Religieux

3

2 163

1 877

86,8

Archiépiscopat melchite de Jordanie

9

3 000

1 022

34,1

Diocèse religieux

3

2 852

1 353

47,4

Exarchat melchite de Jérusalem

3

1 260

902

71,6

Archiépiscopat maronite en Israël

1

23

19

82,6

Exarchat syrien catholique

1

58

35

60,3

Exarchat arménien catholique

114

43

37,7

TOTAL

137

64 574

34 723

53,8

69.Projet éducatif de l'Assemblée des ordinaires catholiques de Terre Sainte (AOCTS) : depuis cinq ans, l'AOCTS fait préparer par une commission un premier projet éducatif, qui a été étudié par les représentants des directeurs d'école, puis approuvé par l'Assemblée elle-même. Dans leur projet éducatif pour les écoles catholiques, les ordinaires catholiques ont dû tenir compte des aspects particuliers des trois pays qui forment la Terre Sainte. Mais ils insistent sur des principes communs :

a)Développement de la personne par une bonne formation humaine, scientifique et culturelle dans le but d'édifier la société;

b)Éducation religieuse chrétienne équilibrée en harmonisant foi et vie;

c)Collaboration avec la famille, première responsable de l'éducation de l'enfant;

d)Promotion du respect mutuel et de la collaboration dans cette société pluraliste;

e)Formation de citoyens responsables, conscients et loyaux.

70.Activité des bureaux nationaux des écoles catholiques : En Israël, en Palestine et en Jordanie, ces bureaux ont organisé des sessions, des journées d'études et des rencontres pour les enseignants. C'est un moyen de connaissance réciproque, de sensibilisation sur la mission et le rôle de l'éducateur, de formation professionnelle et scientifique. D'autres activités sont à l'étude : on envisage des rencontres avec d'autres écoles, chrétiennes, musulmanes ou juives, dans le but de promouvoir la connaissance et le respect de l'autre.

71.Projets éducatifs particuliers : Plusieurs écoles dirigées par des congrégations religieuses ont rédigé leur propre "projet éducatif" qui tient compte de l'esprit et du charisme de la famille religieuse. Notamment les "projets éducatifs" de la Custodie O.F.M. de Terre Sainte, des Frères des Écoles chrétiennes, des Religieuses de Nazareth, des Sœurs de Sainte-Dorothée qui insistent sur :

a)Le travail fait en fidélité à l'Évangile;

b)Le primat de la personne, sujet d'éducation;

c)L'égalité de la personne (chrétien, musulman ou druze) à recevoir une même éducation et une même instruction;

d)La prééminence des valeurs religieuses et morales : connaissance de sa propre reli­gion, cohérence entre foi et vie, liberté, sens de la responsabilité, honnêteté, loyauté, courage de ses propres idées, générosité, sacrifice pour le bien de l'autre, paix, acceptation de la différence religieuse et de la diversité ethnique;

e)La priorité du devoir éducatif de la famille.

École et société pluraliste

72.L'Église catholique a fait un choix important : ses écoles doivent être ouvertes à tous. Le pluralisme dépend de la localisation de l'école elle-même, dans un milieu à majorité chrétienne ou musulmane, dans un milieu où plusieurs écoles catholiques se côtoient. En Israël, les écoles catholiques, à cause de l'enseignement en arabe, acceptent 35,6 % de musulmans, avec quelques juifs à l'École des Frères de Jaffa-Tel-Aviv (enseignement en français) et au "Prophet Elias College" de Ibillin (enseignement en arabe, hébreu, anglais). Dans les territoires de l'Autorité palestinienne, 53,8 % des élèves sont musulmans. À Gaza, où les chrétiens représentent 0,04 % de la popula­tion, l'école catholique compte 1 132 élèves dont 86,6 % sont musulmans. En Jordanie, sur les 26 020 étudiants que comptent les écoles catholiques, 48,1 % sont musulmans.

73.Le motif principal de cette ouverture est de permettre aux élèves d'acquérir progressivement l'habitude de s'accepter différents, de connaître les divergences religieuses, de se parler et de s'estimer malgré une certaine opposition, de se considérer membres actifs de la même société, de s'habituer à cohabiter dans le respect et l'amour réciproques.

74.L'homme oriental sémite possède trois grandes valeurs : a) Allah, Adonai, Dieu : dimension religieuse de la vie; b) Al-malek, tribu, famille, clan : dimension sociale de la vie et c) Al-Watan, Eretz‑Isrel, patrie : dimension politique de la vie. La vie de l'homme oriental s'identifie à la fois avec la religion, le social et la politique.

75.Depuis que l'Église catholique a travaillé pour inculturer la foi et s'inculturer, les nouvelles générations sont en train de redécouvrir un nouveau sens d'appartenance à la famille, à la patrie, à la religion. Autrefois, les Congrégations religieuses avaient adopté comme langue d'enseignement, dans les écoles de Terre Sainte, leur langue de provenance et non la langue du pays. Involontairement, elles opéraient le déraci­nement des chrétiens en leur faisant croire qu'ils étaient étrangers chez eux et qu'ils étaient un peuple différent du musulman et du juif. Aujourd'hui, les ordinaires catholiques de Terre Sainte insistent sur le sens d'appartenance à transmettre aux nouvelles générations de jeunes chrétiens :

a)Le chrétien doit être fier de sa culture arabo-chrétienne;

b)Le chrétien est arabe/juif ou israélien/palestinien/jordanien;

c)Le chrétien est un citoyen et non un étranger résidant;

d)Le chrétien doit collaborer à construire la société et à conserver sa culture.

Déclaration contre la discrimination

76.Un vif sens d'appartenance à la même patrie est le meilleur moyen pour combattre la discrimination. Les écoles catholiques se sont engagées à traduire cela dans la réalité actuelle en assurant l'éducation religieuse aussi aux musulmans; en partageant la joie des fêtes des uns et des autres; en visitant les lieux saints des uns et des autres; en participant à la souffrance de l'autre quel qu'il soit; en organisant des visites de découverte et d'échanges entre écoles chrétiennes et musulmanes ou juives; en participant aux compétitions culturelles ou sportives régionales; et en préparant tous ensemble, chrétiens, juifs, musulmans, druzes, des marches ou des manifestations pour la paix et l'entente entre les peuples de même origine sémite.

La contribution du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (CPDI)

77.L'activité du CPDI, destinée à favoriser les rencontres et les échanges entre les religions, les cultures et les ethnies, se manifeste par des messages à l'occasion des fêtes, par des colloques, par la création de comités permanents de contact, ainsi que par des visites et des prises de position.

1. Messages pour les grandes fêtes des autres religions

78.Le message, non seulement témoigne aux croyants des autres religions de l'attitude positive à leur égard de l'organisme du Saint-Siège pour les relations avec eux, mais il donne aux chrétiens qui vivent avec eux l'occasion de rendre visite à leurs amis d'autres religions, resserrant les amitiés existantes et permettant d'en créer de nouvelles. En outre, il développe toujours un thème qui favorise la réflexion des premiers destinataires et des chrétiens. Y figure constamment, dans des formulations différentes, l'invitation au pardon, à la réconciliation, à l'acceptation mutuelle, à la collaboration, à rendre un témoignage commun devant ceux qui ne sont pas croyants.

a)Message pour la fin du Ramadan ('Id al-Fitr) : Cette année est la trentième année consécutive où ce dicastère envoie un message aux musulmans pour la fin du mois du Ramadan (mois de jeûne pour les musulmans, qui se conclut par la "Fête de la rupture du jeûne", 'Id al ‑Fitr'), message signé par le Cardinal président du CPDI. Il est ici significatif de relever le message de 1995, Chrétiens et musulmans : au-delà de la tolérance (voir, au secrétariat, l'annexe 1).

b)Message aux Hindous : Ce message est envoyé aux Hindous à l'occasion de la fête de Dimali; le thème de celui de 1996 a été : "Aller au-delà de la tolérance" (voir, au secrétariat, l'annexe  2).

c)Message aux Bouddhistes : On l'envoie pour la fête du Vesakh. Le thème du dernier message a été la tolérance et le respect des différences (voir, au secrétariat, l'annexe 3).

2.  Colloques

79.Les colloques sont des moments importants du dialogue interreligieux et en même temps des moyens de rencontre, de connaissance mutuelle, d'amitié et de partage.

a)La Royal Academy for Islamic Civilization Research - Al Alhaf Foundation (Amman, Jordanie) est un des partenaires importants et assidus à ce niveau. L'un des cinq colloques tenus avec ses membres traitait du thème du nationalisme : "Nationalism today: problems and challenges" (Amman, 18-20 janvier 1994). Les participants ont examiné le thème du point de vue chrétien et du point de vue musulman, dans l'histoire et dans le monde actuel. Le communiqué final distingue entre l'amour naturel et sain pour la patrie et "a destructive, chauvinist nationalism, which seeks to exclude, demean, and subjugate those who do not belong to one's nation". D'après le christianisme et l'islam, "in the sight of God no nation or race or people is superior to any other. The human person before God will be judged according to faith and obedience". Après avoir redit les valeurs positives d'un sain nationalisme, les chrétiens et les musulmans sont appelés "to condemn and oppose turning nationalistic impulses into tools for dominating or destroying other nations or peoples, as can be seen to be happening in various regions of the world today".

b)La World Islamic Call Society (Tripoli, Libye) est un autre interlocuteur du dicastère.

c)Un séminaire sur The Media and Presentation of Religion a eu lieu en octobre 1993 à Tripoli (voir l'annexe 4). Cette initiative a eu une suite : Workshop on "Religion and the media", qui a eu lieu à Vienne en octobre 1994. Il est inutile d'insister sur l'influence des moyens de communication sociale sur l'image de l'autre ou des autres religions. La déclaration finale est significative à ce sujet (voir l'annexe 5). Un colloque a été tenu à Pattaya (en Thaïlande) du 1er au 5 août 1994, sur le thème Harmony among believers of the Living Faiths. Christians and Muslims in S.E. Asia (voir l'annexe 6).

3.  Comités mixtes avec les organisations et les instituts islamiques internationaux

80.En juin 1995, un Comité de liaison islamo-catholique a été créé. Cette initiative a pour but de favoriser le dialogue sur des thèmes d'intérêt général, mais aussi d'échanger sur la situation des chrétiens et des musulmans en difficulté, respectivement dans les pays à majorité chrétienne et à majorité musulmane. Le Comité se réunit une fois par an et, si c'est nécessaire, plusieurs fois. Un autre Comité a été créé entre le CPDI et l'Institut le plus important du monde islamique sunnite, Al-Azhar. Mais les statuts restent à déterminer.

4.  Prises de position

81.Vu la recrudescence de la violence de la part des islamistes, surtout quand il s'agit de violences exercées à l'encontre de chrétiens, on en arrive facilement à amalgamer la violence à l'Islam, et à favoriser ainsi des généralisations injustes et de nourrir des ressentiments et des rejets à l'égard des musulmans. Dans l'interview qu'il a donnée à Radio-Vatican, le 27 mai 1996, après l'assassinat des moines trappistes en Algérie (voir l'annexe 7), le Cardinal Arinze a dit : "Nous sommes certains que la majorité des musulmans est en accord avec ce que le Pape a dit lors de sa visite en Tunisie : 'Personne ne peut tuer au nom de Dieu, personne ne peut accepter de donner la mort à son frère'. Nous savons que de nombreux musulmans ont déjà exprimé leur ferme refus de donner à la violence une interprétation religieuse ou, pire encore, une justification au nom de la religion".

La contribution du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement

82.La contribution du Conseil pontifical à l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale, aux sens de la Convention, consiste dans l'effort qu'il mène pour encourager les structures ecclésiastiques, et aussi civiles, à s'engager dans l'élimination à la racine des causes qui provoquent le départ de millions de réfugiés, effort spécialement manifesté par des déclarations et des programmes d'action conçus dans le cadre de rencontres internationales organisées par ce Conseil, comme :

a)Pour un chemin de solidarité : séminaire sur les réfugiés (Université pontificale grégorienne, 29 avril 1993);

b)Séminaire sur les migrants illégaux : appel au primat de la charité (Munich, 29 septembre - 1er octobre 1996);

c)Deux consultations sur la pastorale des réfugiés en Afrique (Zambie, 1993, et Côte d'Ivoire, 1994);

d)Deux consultations sur la pastorale des migrants et des réfugiés en Asie (Philippines, 1992, 1996).

83.Un document de base, élaboré par le Conseil pontifical en commun avec le Conseil pontifical "Cor unum", s'intitule : "Les réfugiés, un défi à la solidarité" (1992). Déjà commenté au niveau des Nations Unies et largement diffusé, ce document exprime la sollicitude de l'Église pour les groupes ethniques persécutés, pour les victimes d'abus de pouvoir. Il insiste sur la responsabilité qu'a chaque pays "de respecter et de faire respecter les droits du réfugié de la même façon qu'il garantit les droits de ses concitoyens".

84.Parlant des déséquilibres du monde contemporain, il affirme : "L'Église offre son amour et son assistance à tous les réfugiés sans distinction de religion et de race. Elle respecte en chacun d'eux l'inaliénable dignité de la personne humaine créée à l'image de Dieu. Les chrétiens [...] doivent démontrer qu'en mettant à la première place la dignité de la personne humaine avec toutes ses exigences, les obstacles créés par l'injustice commenceront à tomber".

85.Évoquant la responsabilité première de l'Église locale à l'égard des réfugiés, le Conseil déclare : "Celle-ci est appelée à incarner les exigences de l'Évangile, en allant à leur rencontre sans distinctions, au moment où ils en ont besoin et où ils sont seuls. Sa tâche revêt différentes formes : contact personnel, défense des droits des individus et des groupes, dénonciation des injustices qui sont à la racine du mal, [...] éducation contre la xénophobie..." .

86.Le Conseil a cherché à promouvoir la modification de politiques discriminatoires constatées également à l'intérieur de l'Union européenne, à l'occasion des conseils des Ministres européens pour les migrations; dans la dernière réunion, tenue à Varsovie du 16 au 18 juin 1996, par exemple, ce Conseil a retenu la suggestion du groupe sur les politiques migratoires "que les États examinent leur législation nationale pour supprimer les dispositions discriminatoires".

87.La pastorale des Gitans est un autre domaine dans lequel le Conseil s'emploie à inciter la société à surmonter les sentiments de discrimination envers des frères différents (réunion à Rome, 6-8 juin 1995). Le Président, S.E. Mgr Cheli, à l'occasion du IVe Congrès international sur la pastorale des Gitans, a déclaré : "L'Église n'a pas une pastorale spécifique pour les pauvres. Elle a, par contre, une pastorale spécifique pour les personnes qui appartiennent à des ethnies, des langues et des cultures différentes, auxquelles elle reconnaît non seulement le droit d'exister, mais encore le droit à un espace vital et au respect à l'intérieur de la société civile et de la société religieuse. Et c'est là notamment la raison d'être du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, parmi lesquels sont compris les Gitans".

Alinéa C. Information

Radio-Vatican

88.Radio-Vatican (année de fondation 1931; horaire quotidien d'émissions : 54 h 50' ; réseaux de diffusion : 5; langues utilisées régulièrement : 37) garde une attention constante aux thèmes qui font l'objet de la Convention, traités sous divers aspects et en différentes occasions, surtout lorsque sont présentés les documents et les interventions du Saint-Père (messages pour la Journée mondiale de la paix, discours au corps diplomatique et aux organisations internationales, etc.). Mais le thème de la discrimination raciale a également été traité directement par des informations, des reportages et des entretiens.

89.On trouvera ci-dessous une liste d'interventions au cours desquelles le thème a été abordé dans l'édition du Radiogiornale de 14 heures. Cette édition est la principale et la plus complète du point de vue de l'information, et elle fait l'objet de la publication d'un bulletin écrit. Mis à part l'aspect plus spécifiquement informatif, il y a d'autres manières dont Radio-Vatican traite le sujet : par exemple, le programme Orizzonti cristiani (programme culturel et éducatif) a prévu en 1997 un cycle de dix émissions sur le problème de la discrimination tel qu'il apparaît dans le cinéma contemporain. Sur la question particulière de l'antisémitisme et de sa suppression, on peut rappeler aussi de nombreuses interventions dans les programmes en langues allemande et française, ainsi que sur les questions qui concernent les travailleurs immigrés et les discriminations dont ils sont l'objet.

INFORMATIONS TRANSMISES PAR LE RADIOGIORNALE DE 14 HEURES CONCERNANT LA DISCRIMINATION RACIALE

90.La recherche a été faite à partir des termes "racisme", "antisémitisme" et "intolérance".

Année 1993

1er janvierAnnée internationale des droits des populations autochtones

3"Chaîne humaine à Bonn contre l'antisémitisme et la xénophobie

9"Message de la Conférence épiscopale italienne à l'occasion de la journée annuelle pour le développement du dialogue judéo-chrétien

10"Compte rendu de l'homélie de la Messe pour la paix dans l'ex-Yougoslavie célébrée par le Pape à Assise

14"Conférence du Cardinal Willebrands sur le dialogue judéo-chrétien

18"Manifestations populaires en Allemagne contre le racisme

24"Manifestations à Vienne contre le racisme

3 févrierCampagne d'Amnesty international contre le racisme

5"Présentation d'un plan d'action européen contre le racisme au Conseil de l'Europe

17"Numéro spécial sur le racisme de la revue Popoli e missioni

28"Défilé aux flambeaux à Rome contre le racisme organisé par des syndicalistes européens

15 marsLe forum européen des migrants

21"Journée internationale contre le racisme et la discrimination raciale

21"Manifestations en Belgique à l'occasion de la Journée internationale contre le racisme

25"La lutte contre le racisme, nouvelle matière enseignée dans les écoles australiennes

28"Entretien avec Mgr Tabet, Observateur permanent auprès de l'Office des Nations Unies et des Institutions spécialisées à Genève

4 avrilLe souvenir de Martin Luther King, 25 ans après sa mort

7"Introduction en Allemagne d'une carte téléphonique contre le racisme

16"Message du Pape aux Juifs polonais pour l'anniversaire de la révolte du ghetto de Varsovie

19"Conférence internationale sur le racisme en Australie, organisée par l'ONU et par le Gouvernement australien

6 juinManifestation contre le racisme à Rome, organisée par la Caritas diocésaine

9"Entretien avec Mgr Di Liegro, directeur de la Caritas romaine

14/25 "Conférence mondiale à Vienne sur les droits de l'homme

2 juilletLe Pape s'adresse aux jeunes du Conseil international judéo-chrétien

15"Document des évêques de Campanie contre le racisme

23"Entretien avec Fernanda Contri, Ministre italien pour les affaires sociales, sur l'engagement du Gouvernement contre le racisme

26 novembre Entretien avec Mgr Cheli, en marge de la conférence d'Athènes des Ministres européens responsables des migrations

4 décembreLe Pape s'adresse à un groupe d'évêques américains en visite ad Limina

5"Vidéocassette contre le racisme réalisée par le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés

6"Conférence européenne de lancement de la décennie d'éducation aux droits de l'homme

11"Munich : rencontre organisée par les évêques européens sur les migrations et le racisme

Année 1994

21 janvierPrésentation de la campagne du Conseil de l'Europe contre le racisme et la xénophobie

29"Projet de l'Union européenne pour la lutte contre le racisme

2 marsSéminaire organisé à Strasbourg par le Conseil de l'Europe sur le racisme et l'intolérance : le Cardinal König ouvre les travaux

11"La Commission de l'ONU pour les droits de l'homme adopte une résolution condamnant le racisme

20"Londres : manifestation antiraciste

21"Note à l'occasion de la Journée internationale de l'ONU contre le racisme

7 avrilLe Pape s'adresse aux représentants des communautés juives américaines à l'occasion de l'anniversaire de l'holocauste

8"Discours du Pape à la fin du concert pour le cinquantième anniversaire de l'holocauste

17"Déclaration contre le racisme par les évêques d'Angleterre et du pays de Galles au terme de leur assemblée plénière

25"Entretien avec Patrick Quentin, Secrétaire général de la Ligue internationale contre le racisme

27"Entretien avec l'archevêque de Johannesburg sur l'apartheid en Afrique du Sud

12 maiLancement de l'initiative "Passeport européen" contre le racisme

18"Déclaration commune contre le racisme par des représentants de différentes confessions chrétiennes

5 juinDéclaration d'évêques des 12 pays membres de l'Union européenne

10"Entretien avec Mgr Dante Bernini

22"Déclaration des Églises catholique et protestante de Suisse

24"Entretien avec Mgr Luigi Di Liegro, directeur de la Caritas romaine

24 septembreRéférendum en Suisse contre le racisme

12 octobreIntervention de Mgr Lebeaupin lors d'une réunion de la CSCE

4 novembreEntretien avec Elio Toaff sur l'antisémitisme et le dialogue judéo-chrétien

11"La Suisse signe la convention des Nations Unies sur l'élimination de la discrimination raciale

23"Colloque à Milan sur le thème "Éduquer après Auschwitz", avec le Cardinal Martini et Tullia Zevi

Année 1995

25 janvierDéclaration des évêques allemands et de la commission épiscopale polonaise pour le dialogue avec le judaïsme, 50 ans après la libération des détenus d'Auschwitz

26"Entretien avec le Cardinal Martini sur l'holocauste

28"Appel d'Auschwitz pour la tolérance et le respect des droits de l'homme par des représentants de 29 pays et des prix Nobel

29"Angélus de Jean-Paul II sur l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz

19 févrierDes organisations juives américaines dénoncent la recrudescence de l'antisémitisme aux États-Unis

25"Entretien avec Franco Passuello, président des ACLI, à l'occasion de la manifestation contre le racisme organisée à Rome

5 marsVIe rencontre judéo-chrétienne à Ferrare

21"Entretien avec le journaliste Ettore Masina à l'occasion de la Journée internationale contre la discrimination raciale

19 juinDébat sur le racisme

4 juilletÀ Varsovie, départ du "train antiracisme"

8"Entretien avec Franco Marziale, directeur du Centre pour la jeunesse sur la campagne antiracisme lancée par le Conseil de l'Europe

10"Semaine européenne des jeunes contre le racisme

22"Entretien avec Franco Marziale sur la conclusion de la Semaine européenne des jeunes

25 aoûtLes écoles italiennes contre le racisme

31"Une nouvelle matière d'enseignement introduite dans les écoles supérieures italiennes, l'"antiracisme"

18 septembreCampagne de l'UNICEF dans les écoles secondaires italiennes

26"Déclaration commune de responsables religieux évangéliques, juifs et musulmans en France

10 octobreProposition par l'ONU d'une conférence internationale contre l'intolérance

15"Colloque à Rome sur les droits de l'homme en Europe

19"Session solennelle de l'Assemblée générale de l'ONU à New York pour le 50ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale

29"Entretien avec Tullia Zevi

22 novembreLe Japon ratifie le traité de l'ONU contre le racisme

Année 1996

12 janvierUSA : semaine contre la violence et le racisme

18"Déclaration des évêques italiens à l'occasion de la journée du dialogue judéo‑chrétien

12 marsSemaine des jeunes contre le racisme

17"Présentation d'un livre-enquête sur le racisme

19"Le Conseil de l'Europe et la lutte contre le racisme

21"Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale. Entretien avec Franco Marziale, du Centre européen de la jeunesse

13 avrilRapport de la Commission des droits de l'homme de l'ONU sur la vague de racisme en Europe

19"Le Parlement européen dénonce la recrudescence du racisme en Europe

28"Entretien avec Tullia Zevi sur l'antisémitisme et le racisme

23 aoûtRassemblement international des jeunes contre le racisme

29"Meeting européen antiraciste à Livourne

31 octobreRapport de l'ONU sur le racisme

28 novembreUn observatoire européen sur le racisme est constitué à Bruxelles

30"La lutte contre le racisme figure parmi les projets du deuxième Forum mondial de la jeunesse

18 décembreLettre pastorale des évêques australiens sur l'incompatibilité entre l'intolérance raciale et la foi chrétienne

22"Rencontre bilatérale des délégations du Saint-Siège et du Patriarcat de Moscou : parmi les thèmes traités, le racisme et l'intolérance religieuse

L'Osservatore Romano

91.Le quotidien du Vatican (fondé en 1861, il paraît en langue italienne et est accompagné de six éditions hebdomadaires pour desservir les aires linguistiques correspondantes : française [1949], anglaise [1968], espagnole [1969], portugaise [1970], allemande [1971], polonaise [1980] ) a consacré des articles ponctuels, d'amples reportages et des articles de fond sur les thèmes qui font l'objet de la Convention. On reproduit en annexe la liste des articles (312) concernant le racisme, l'accueil des réfugiés, le dialogue interreligieux, parus dans l'édition italienne, beaucoup d'entre eux étant repris par les autres éditions.

III.INITIATIVES DU SAINT‑SIÈGE DANS LES CONFLITS ETHNIQUES

A. Les Balkans

92.Dans les conclusions du Comité adoptées le 17 août 1993 (A/48/18), on lit au paragraphe 304 parmi les recommandations que l'État partie devrait jouer un rôle plus actif dans la prévention et dans le règlement des conflits et prendre de nouvelles initiatives pour encourager le dialogue interconfessionnel, en particulier dans les conflits ethniques où l'élément religieux entre en ligne de compte, et s'efforcer d'améliorer la situation à cet égard.

93.Dans ce contexte, on devrait décrire toute l'activité menée par le Saint-Père et le Saint‑Siège pour la paix dans les Balkans et dans la région des Grands Lacs. Une documentation complète concernant l'activité du Saint-Siège pour la paix dans les Balkans se trouve dans les volumes joints :

-"La crisi jugoslava – Posizione ed azione della santa sede nel 1991-1994", Quaderno No 18 de L'Osservatore Romano;

-"L'action du Saint- Siège dans Le conflit bosniaque, 1993-1994", Quaderno No 25 de L'Osservatore Romano;

-"L'engagement du Saint-Siège pour la paix dans les Balkans, 1994‑1995", Quaderno No 33 de L'Osservatore Romano.

94.Il suffira de rappeler ici que dès le début du conflit bosniaque, le Saint-Siège n'a cessé de déployer des efforts pour y mettre un terme, en insistant spécialement sur les lignes d'action suivantes :

a)Dénoncer les atrocités commises et, en particulier, dénoncer ce qu'on appelle la "purification ethnique";

b)Distinguer entre les agresseurs et les agressés, en déplorant le mal de quelque partie qu'il provienne;

c)Devoir de la communauté internationale de "désarmer l'agresseur", afin de sauver les populations agressées et, avec elles, leur patrimoine religieux et culturel;

d)Rappeler les normes du droit international qui ne permet pas de reconnaître les conquêtes territoriales réalisées par la force;

e)Soutenir toutes les initiatives humanitaires prises pour soulager les souffrances de la guerre;

f)Appuyer la communauté internationale dans ses efforts pour rendre effectif le dialogue entre les parties en conflit et pour parvenir à une paix durable.

95.Les appels et les discours du Saint-Père, en particulier au Corps diplomatique et à l'Organisation des Nations Unies à New York au cours de sa visite du 5 octobre 1995, ont rappelé les principes fondamentaux auxquels on doit se référer dans les négociations de paix. Sans ces références, il est difficile d'aller au-delà d'une trêve fragile et incertaine qui, tout en constituant un premier pas vers la paix, ne la garantit pas.

96.En vue de la reconstruction des pays balkaniques détruits par la guerre, le Pape et ses collaborateurs ont continué à s'employer à ce que l'on sache tirer des expériences dramatiques du passé les leçons utiles pour la vie à l'avenir, en insistant en particulier sur la nécessité de :

a)Écarter les tentations de la méfiance et des rivalités;

b)Respecter les droits humains de toutes les personnes, quel que soit le groupe auquel elles appartiennent;

c)Favoriser le retour des réfugiés et des personnes déplacées, en évitant les déplacements arbitraires des populations fondés sur des critères ethniques;

d)Accorder plus d'attention à la dignité et aux droits des minorités nationales.

97.Le processus de paix commencé par les accords de Dayton (21 novembre 1995) place la communauté internationale devant de nouveaux défis, à cause du devoir de reconstruire une région déchirée par les violences et les souffrances. Dans la perspective de cette reconstruction matérielle et spirituelle, l'Église prend ses propres responsabilités. Pour réfléchir à ce devoir, le Saint-Père a réuni à Rome, le 17 octobre 1995, tous les évêques des pays directement impliqués dans le conflit. En raison de leur mission de Pasteurs de l'Église, Mère et Maîtresse, les évêques, unis au Pape à qui revient la sollicitude de toutes les Églises locales, après avoir examiné attentivement la situation, se sont posé les questions suivantes :

a)Quels gestes de pardon et de réconciliation proposer, aux niveaux personnel et communautaire ?

b)Comment promouvoir un patriotisme sain, pour se substituer au nationalisme destructeur qui a prévalu ces dernières années ?

c)Comment prévenir de possibles effets négatifs liés à l'œuvre de reconstruction : la convoitise des biens matériels, les jalousies à l'égard des possédants, le découragement devant l'ampleur des tâches ?

d)Comment conduire un dialogue constructif pour la réalisation d'œuvres concrètes avec les orthodoxes et avec les musulmans ?

98.Au cours de la réunion, les participants ont pris divers engagements pour leur futur ministère, dans le cadre des programmes pastoraux d'une nouvelle évangélisation en vue du troisième millénaire. En particulier :

a)Renforcer l'œuvre de réconciliation entre les personnes et les groupes ethniques, en invitant tout le monde à refuser le mythe du nationalisme exacerbé et à cultiver un sain amour de la patrie qui favorise une franche convivialité;

b)Enseigner à tous à vivre le pardon chrétien, afin de guérir les blessures provoquées par la haine ancienne ou récente;

c)Prendre de nouvelles initiatives de prière, afin d'obtenir du Seigneur la grâce de la conversion des cœurs, indispensable présupposé d'un renouveau spirituel authentique;

d)Intensifier, sur le plan local, ainsi que sur les plans national et régional, le dialogue avec les frères orthodoxes, en se montrant prêt à des rencontres avec leurs évêques, dans un esprit de charité fraternelle et d'action chrétienne, dans l'esprit de la récente encyclique "Ut unum sint";

e)Poursuivre les contacts avec les musulmans dans le respect mutuel, afin d'assurer à tous un avenir digne;

f)Accorder une attention particulière aux réfugiés, quelle que soit leur provenance, afin de recomposer le tissu social dans la diversité propre aux différents pays et des pays entre eux : il s'agit moins de tolérer son frère que de l'aimer;

g)Appuyer les jumelages de diocèses et de paroisses d'Églises plus favorisées avec celles qui ont été les plus éprouvées dans ces régions et entreprendre sans retard l'œuvre de reconstruction des lieux de culte détruits par la guerre, parce que ce sont des signes d'espérance et des moyens de communion. Dans ce but, le Saint-Père a décidé la constitution d'un fonds auquel il a destiné le produit des droits d'auteur de son livre Entrez dans l'espérance;

h)Sensibiliser les médias afin qu'ils donnent des informations plus objectives sur la réalité de leurs pays, en particulier sur la présence, les épreuves et l'œuvre de l'Église catholique;

i)Diffuser avec plus d'exactitude l'enseignement pontifical et la doctrine sociale de l'Église, spécialement en ce qui concerne les effets destructeurs du nationalisme et la nécessité de respecter les droits des minorités.

B. Le Rwanda

99.L'action menée par le Saint-Père et le Saint-Siège pendant les événements tragiques des massacres et du génocide rwandais a été reconnue par M. Denis Polisi lui-même, Ambassadeur du Rwanda, au cours de la présentation de ses Lettres de créance : "...pour vous remercier, Saint‑Père, au nom de mon Gouvernement et de mon peuple, du soutien combien inlassable que vous avez témoigné au peuple rwandais pendant tous ces moments tragiques de massacre et de génocide" (26 mars 1995).

100.Ne pouvant retracer toute la chronologie des interventions pontificales pendant les trois dernières années pour la défense des droits de l'homme, du processus démocratique et des négociations d'Arusha, on mentionne ici les messages les plus significatifs : lorsque se produisirent les massacres des Tutsis à Bugesera, le Saint‑Père fut le premier à faire entendre sa voix (4 mars 1992); de même pour les massacres de Kibuye-Gisenyi (22 février 1993 et 27 février 1994). Dans ses discours au Corps diplomatique, il a toujours mentionné le Rwanda. Pendant le génocide, le Pape a parlé chaque semaine. Il faut citer le Message publié dès les premiers jours des massacres (qui n'a jamais été diffusé au Rwanda), ainsi que l'Angélus du 27 avril et celui du 15 mai 1994, où il a été la première personnalité à parler publiquement de "génocide".

101.En ce qui concerne les négociations d'Arusha, à la veille de leur ouverture, le Ministre des affaires étrangères, M. Ngurinzira, fit une visite au Vatican (2 et 3 juillet 1992). Le Saint‑Père a suivi les étapes principales des négociations et, aux moments cruciaux, a lancé des appels publics, comme celui du 29 novembre 1993. Le 21 juin 1993, le Saint‑Père a reçu le Premier Ministre, M. Dismas Nsengiyaremye, venu à Rome le remercier de la mission confiée au Cardinal Etchegaray et exposer la teneur des Accords d'Arusha alors sur le point d'être conclus.

102.L'action des Conseils pontificaux Cor unum et Justice et Paix a été intense. Cor unum envoya régulièrement au nom du Saint-Père des aides humanitaires, et le Cardinal Etchegaray, après le message à la Conférence épiscopale de septembre 1992 sur l'engagement de l'Église pour les droits de l'homme, la justice, la paix et le problème ethnique, a fait dans le pays une visite importante du 6 au 11 mai 1993, conclue par un message au peuple rwandais qui eut un grand retentissement. À cette occasion, le Cardinal rendit visite au Président de la République et au Gouvernement, mais il rencontra aussi les organisations pour les droits de l'homme et les partis politiques; il se rendit également à Rubaya pour rencontrer les responsables du FPR. Après l'assassinat des trois évêques, le Cardinal retourna au Rwanda en juillet 1994.

103.L'Église locale et l'épiscopat n'ont pas manqué d'apporter toute leur contribution, matérielle et humaine. Il faut dire que de nombeuses paroisses et diverses maisons religieuses sont devenues lieux d'asile pour des milliers de réfugiés (Nyamata‑Rikina‑Kibuye); quelques centaines de personnes sont restées plus d'un an dans la paroisse de Nyundo. Au début de 1994, ce fut le tour de la paroisse de Gikondo et Nyamirambo à Kigali.

104.Les documents et les lettres pastorales de l'épiscopat ont été nombreux. On trouvera ci‑dessous de nombreux extraits des cinq principaux textes épiscopaux concernant le Rwanda.

1. MESSAGE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU RWANDA POUR LE CARÊME 1992  :

"Convertissez-vous et croyez à l'Évangile" (11 mars 1992)

"5.Il y a peu, les Rwandais apprenaient l'engagement de leur pays sur la voie du multipartisme. L'Église catholique, quant à elle, a sans ambages manifesté sa satisfaction et apporté son appui à ce système. Cependant, jusqu'à maintenant, les Rwandais en grand nombre déplorent les obstacles mis à la démocratisation. Certains responsables de partis, en effet, se comportent d'une manière nettement antidémocratique. Pourquoi leurs manœuvres consistent-elles à rejeter toute collaboration et souplesse capables d'insuffler au gouvernement de transition assez de force pour mener à bien sa tâche prioritaire ? Il est clair que certains favorisent leurs idéologies et leurs intérêts particuliers au détriment de l'intérêt général du peuple. Il serait bon de se rappeler ce proverbe de nos ancien